Plus de 20 000 antennes 4G en services en France

4GMobilitéOperateursRéseaux

Free se montre toujours l’acteur le plus dynamique dans le déploiement de son réseau 4G dont le nombre de sites exploités pour le très haut débit mobile se rapproche de celui de SFR.

L’ANFR (Agence nationale des fréquences) vient de livrer la synthèse de son observatoire mensuel des déploiements de réseaux mobiles. Entre le 1er mars et le 1er avril 2015, les autorisations de sites exploitables pour la 4G ont augmenté de 1,8 % par rapport à la base relevée en février dernier. Soit 25 702 points de connexion autorisés ou 454 nouveaux sites depuis le 1er mars.

Comme c’est le cas depuis le début de l’année, Free se montre l’acteur le plus dynamique. L’opérateur a décroché 144 nouvelles autorisations d’exploitation de sites courant mars avec bientôt 6000 supports (5 965). L’opérateur s’impose devant Numericable-SFR (131 nouveaux supports autorisés pour 4 271 au total), Orange (127 pour 7 971) et Bouygues Telecom (17 pour 7 344). En matière de sites autorisés et mis en services dans les faits, Free reste bon dernier, mais de peu, avec 3 051 points de connexion. Il se rapproche de SFR (3 103 sites). Les deux acteurs restent loin derrière le leader Orange et ses 7 262 sites exploités et les 6 559 de Bouygues Telecom.

Soit un total de 20 054 sites théoriques en service, en hausse de 2,4%. Un chiffre qui comptabilise les 79 sites (sur 151 autorisés) de l’opérateur OPT Nouvelle-Calédonie entré sur le marché de la 4G fin 2014. Rappelons que l’ANFR comptabilise le nombre de supports (points hauts), lesquels peuvent héberger plusieurs antennes de différentes fréquences pour chaque opérateur. Ce qui se traduit au final par un peu plus de 16 600 points hauts physiques réellement exploités pour 20 208 autorisés.


Lire également
Free accélère ses déploiements 4G
Couverture 4G : Orange et Bouygues mangent leur pain blanc

crédit photo © Detchart Sukchit – shutterstock

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur