Qualcomm épaule la couverture 4G LTE avec des puces pour small cells

CloudComposantsMobilité
Femtocell 3G entreprise

Qualcomm réitère sa volonté d’être présent dans les small cells avec une nouvelle famille de SoC qui combine connectivité cellulaire (jusqu’à 4G LTE) et WiFi. Le marché en pleine expansion permet de répondre à une utilisation données qui croit exponentiellement.

Largement connues du grand public avec les femfocells, ces petits boîtiers à faible puissance qui permettent d’étendre la couverture cellulaire au sein du foyer, les small cells recouvrent plusieurs catégories de produits suivant la puissance qu’elles délivrent. C’est ce marché que Qualcomm cible avec sa dernière gamme de SoC FSM90xx. Grâce à des points d’accès basés sur ce nouveau SoC, les opérateurs mobiles et les OEM peuvent répondre à la demande croissante en données des utilisateurs. Elles peuvent être déployées dans des lieux publics mais se destinent également aux PME qui désirent étendre la couverture réseau et WiFi au sein de leur infrastructure.

Premier SoC pour small cells en 28 nm

Qualcomm de préciser qu’il s’agit des premiers SoC pour small cells gravés dans un process 28 nm. Cette finesse de gravure est garante d’une moindre consommation électrique et permet de réduire les coûts (plus de pouces sur une même tranche de silicium (wafer)) sur de gros volumes de production. Le SoC est d’ailleurs annoncé comme low cost avec des performances de haute volée.

En premier lieu, ils héritent de la connectivité cellulaire 4G LTE déjà présente dans le SoC FSM99xx actuellement disponible. Ils conservent la pré-distorsion numérique ainsi que la couche physique PHY pour le LTE. Afin de limiter les interférences, ils intègrent également des techniques SON (Self-Organizing Networks) mises en œuvre avec le soft UltraSON. Tirant profit de la puissance du processeur, l’accélération matérielle est de mise afin de booster le traitement des données dans les deux modes radio (Wifi et cellulaire).

Apporter de l’oxygène à la 4G LTE

«Nous apportons un savoir-faire mobile et réseau pour aider les consommateurs, les constructeurs innovants, les opérateurs de réseaux filaires et sans fil», a déclaré Dan Rabinovitsj, vice-président senior au sein de Qualcomm Atheros. « Nous ne pouvons pas résoudre le défi des données multipliées par 1000 avec seulement l’utilisation spectrale. Les petites cellules sont essentielles à l’augmentation de la capacité du réseau et à l’amélioration des connexions mobiles à large bande. Avec ce dernier ajout à la famille de produits pour small cells, nous offrons une solution visant un large segment pour permettre le déploiement de small cells partout et n’importe où ».

Qualcomm souligne ainsi l’importance et la nécessité des small cells pour épauler le déploiement de la 4G LTE. Leader dans le secteur des puces mobiles 4G LTE, la société californienne a tout intérêt à faciliter l’accès au réseau cellulaire de quatrième génération. Les nouveaux types de modulation, les techniques d’optimisation spectrale avec l’OFDM (Orthogonal Frequency-Division Multiplexing) et l’addition d’autres bandes ne sont pas suffisantes pour faire face à une croissance exponentielle de la demande en données. Le nombre d’utilisateurs augmente tout comme le besoin en bande passante avec des fichiers vidéo toujours plus gros et l’utilisation croissante du Cloud.

Tant et si bien qu’ABI Research indique que le marché des small cells représente un tiers du marché des DAS (Distributed Antenna Systems) en entreprise. Ce marché cumulé des DAS et small cells est amené à atteindre 2 milliards de dollars à l’horizon 2016.

Qualcomm indique que les premiers échantillons du SoC FSM90xx seront disponibles au second semestre 2014.

crédit photo @ Alcatel-lucent

A lire aussi :


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur