Radar IT : Docker trouble-fête, Android universel, Badge espion

CloudMobilitéOS mobilesRégulations

L’essentiel et rien que l’essentiel pour les DSI. Retrouvez notre revue de presse IT hebdo de la presse internationale. Cette semaine, Docker trouble-fête, Android universel et badge espion.

Cloud

Docker trouble-fête

L’informatique en nuage évolue aussi vite qu’elle brouille les repères. Ainsi, l’engouement pour la technologie de containers de Docker pose un problème à tous les fournisseurs établis, Microsoft en tête. Pour s’imposer, Azure va devoir s’ouvrir réellement à Linux. De même, Docker remet en cause l’idée même de PaaS. Pendant ce temps, OpenStack est désormais surnommé OpenStuck. Chacun de ses membres veut imposer ses spécificités au point de faire de ce projet open source un mot valise sans cohérence et sans compatibilité.

A lire sur Information Week

 

Android

La plateforme d’alerte universelle

Qui hiérarchise l’information, sélectionne les alertes, contrôle notre environnement numérique. C’est l’objectif de Google avec Android installé derrière les écrans de notre smartphone, de notre voiture, de notre téléviseur, de notre montre et, bientôt de nos lunettes numériques. L’OS de Google lui permet d’afficher partout les informations qu’il sélectionne à notre insu.

A lire sur The Atlantic

 

Salariés

Un badge pour surveiller chaque seconde

Des milliers de salariés américains portent déjà un badge équipé de deux micros, d’un localisateur et d’un accéléromètre. Il sert à analyser leur comportement, le ton de leur voix et à savoir à qui ils parlent et combien de temps. Cet outil de surveillance ultime parmi d’autres a toutefois permis de (re)découvrir que la convivialité sur le lieu de travail augmentait la productivité. Une bonne nouvelle.

A lire sur The New York Times

 

Automatisation

Puppet Labs reçoit 40 M$

Pour faire du devops une réalité rentable, il faut automatiser l’infrastructure IT. Déjà destinataire  de plus de 45 M$ d’investissement, Puppet Labs vient d’en recevoir 40 de plus. Des sociétés comme VMware, Cisco et Google veulent aider cette entreprise née dans l’open source et dont le chiffre d’affaires annuel dépasse à peine le montant de son dernier tour de table.

A lire sur TechCrunch

 

Espionnage

Hacking Team pire que Bull-Amesys

Hacking Team, société italienne ayant pignon sur rue, fournit à plus de soixante gouvernements des outils très efficaces d’espionnage des équipements numériques de leurs ressortissants. Les versions de DaVinci et de Galileo pour IOS, Android, Windows Mobile et Blackberry permettent de siphonner intégralement l’appareil infecté, d’activer son micro et son appareil photo. Les Etats-Unis détiennent le record de serveurs espions avec 64, la Grande Bretagne se place quatrième avec 32. Les deux serveurs installés en France nous relèguent dans le bas de classement, à égalité avec l’Allemagne, l’Égypte et l’Arabie Saoudite.

A lire sur Wired

 

Radar IT interrompt sa parution.


Le Radar IT du 20 juin 2014

 


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur