Résultats : la croissance d’Intel stoppée nette

PCRégulations
baisse revenus opérateurs © Kenishirotie - shutterstock

Pour ce quatrième trimestre 2013, les résultats d’Intel sont un presque parfait copier-coller de ceux réalisés un an plus tôt. Le fondeur progresse toutefois sur le marché des serveurs.

Intel vient de livrer ses derniers résultats financiers. Et ils ne sont guère emballants :

  • Chiffre d’affaires de 13,5 milliards de dollars, inchangé sur un an ;
  • Résultat d’exploitation de 3,5 milliards de dollars, -7,9% ;
  • Résultat net de 3 milliards de dollars, inchangé ;
  • Bénéfice par action de 0,58 dollar, inchangé.

Résumé : la firme de Santa Clara ne progresse dans aucun compartiment. Sa marge brute cède même du terrain par rapport au troisième trimestre 2012. Elle passe ainsi de 63,3% à 62,4%. Un chiffre qui reste toutefois au-dessus des attentes d’Intel, qui ne tablait que sur une marge brute de 61%.

Le marché du PC en berne

Sans grande surprise, ce sont les revenus du PC Client Group qui plombent les chiffres de la firme. À 8,4 milliards de dollars, ils chutent de 3,5% en un an.

À l’opposé, le Data Center Group affiche des revenus records de 2,9 milliards de dollars, en forte croissance de 12,2%. Ce que le fondeur perd du côté du marché PC, il le récupère donc avec ses Xeon.

Les autres puces d’Intel (on pense à la mobilité) cèdent également du terrain, avec un chiffre d’affaires de 1,1 milliard de dollars, en baisse de 9,3% sur l’année.

Pour le quatrième trimestre 2013, Intel se veut optimiste et estime que son chiffre d’affaires devrait osciller entre 13,2 milliards de dollars et 14,2 milliards de dollars, contre 13,5 milliards de dollars en 2012.

Crédit photo : © Kenishirotie – Shutterstock


Voir aussi
Quiz Silicon.fr – Inside Intel !


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur