Face à Apple Pay : Samsung se paie LoopPay dans le paiement mobile

AppsLogicielsMobilité

En acquérant LoopPay, Samsung met la main sur une technologie de paiement mobile compatible avec la quasi-totalité des points de paiement aux Etats-Unis.

Samsung n’a pas l’intention de laisser Apple investir seul le terrain des paiements depuis un smartphone. Le constructeur coréen a officialisé l’acquisition de LoopPay, une entreprise américaine qui a développé sa propre technologie de paiement sans contact. LoopPay, qui compte Visa parmi ses investisseurs, devient filiale à 100% de Samsung Electronics America. Will Graylin et George Wallner, fondateurs de la start-up, « travailleront en étroite collaboration avec la division mobile de Samsung » tout en restant basés à Boston et « en opérant comme une équipe indépendante ».

LoopPay entend se distinguer par sa solution compatible avec 90% des terminaux de paiement aux Etats-Unis, contre 5% pour la technologie NFC adoptée par Cupertino ou Google Wallet. Plutôt que les technologies de communication à champ proche, LoopPay propose Magnetic Secure Transmission (MST), une technologie d’émulation de la bande magnétique actuellement utilisée sur la plupart des cartes bancaires émises outre-Atlantique. Ce qui permet de régler des achats sans contact sur des terminaux de paiement anciens ou non mis à jour. Une technologie qui fonctionne dans 80% des cas, selon les tests menés il y a quelques semaines par Re/code.

La solution développée par LoopPay se présente sous la forme d’un module que l’on connecte à la prise casque des principaux smartphones du marché. Il en existe aussi une version intégrée dans une coque (la CardCase). Les informations de carte bancaire sont stockées dans l’application LoopWallet, qui prend également en charge les cartes-cadeaux et autres cartes de fidélité, souligne ITespresso.fr.

Intégrer la technologie dans les terminaux

En plus de miser sur la compatibilité avec le parc de terminaux de paiement en place pour se différencier (l’usage de Google Wallet et Apple Pay nécessitant une mise à niveau des points de paiement lorsqu’ils ne supportent pas le NFC), LoopPay espère convaincre les fabricants de smartphones d’implémenter sa technologie directement dans leurs téléphones. A commencer par Samsung, donc. LoopPay fera-t-il ses premiers pas comme solution intégrée dans le Galaxy S6 présenté le 1er mars prochain au Mobile World Congress de Barcelone ?

En parallèle de son émulateur magnétique, LoopPay pourrait alors intégrer le support du NFC. La sécurisation des transactions s’appuierait sur un système de jetons similaire à celui exploité par Apple Pay, de sorte que le marchand ne stocke jamais les informations du client. Une sécurité supplémentaire visant à palier les éventuelles vulnérabilités des systèmes de caisse comme en ont été victimes Home Depot ou encore Target ces derniers mois. L’authentification des utilisateurs pourrait, elle, passer par un capteur d’empreintes digitales. Samsung en a déjà intégré un sur le Galaxy S5. Il permet pour le moment d’utiliser PayPal dans les magasins qui l’acceptent.

Le montant de la transaction n’a pas été communiqué. Souhaitons à Samsung que ce ne soit pas une opération… loupée.


Lire également
Enquête : Le paiement mobile NFC sécurisé, vraiment ?
Visa choisit la France pour contre-attaquer dans le paiement mobile NFC
NFC : Google veut se payer Softcard, pour contrer Apple Pay


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur