Sécurité : AT&T s’offre AlienVault

RéseauxSécurité

Après le rachat de Time Warner, l’opérateur américain AT&T acquiert AlienVault et sa plateforme de gestion unifiée des menaces de sécurité.

Un mois après avoir obtenu le feu vert au rachat à 85 milliards de dollars du groupe de médias Time Warner, AT&T poursuit ses emplettes. L’opérateur historique américain a annoncé le 10 juillet faire l’acquisition d’AlienVault. Sans préciser le montant de l’opération.

AlienVault a été fondée en 2007 à San Mateo (Californie). L’entreprise a développé une plateforme de gestion unifiée des menaces de sécurité (USM – Unified Security Management). L’éditeur a également formé une communauté autour de son offre.

Son rachat doit donc permettre à AT&T d’intégrer une équipe d’experts du renseignement sur les menaces de sécurité. Et de renforcer son offre de services de sécurité B2B.

Démocratiser la détection des menaces

« Quelle que soit leur taille ou leur industrie, les entreprises ont aujourd’hui besoin de technologies et de services de détection et de réponse aux cyber-menaces », a déclaré Thaddeus Arroyo, CEO d’AT&T Business. « Le paysage actuel des menaces a déplacé le curseur. Il ne s’agit plus d’un luxe pour certains, mais d’ une exigence pour tous ».

Un point de vue partagé par Barmak Meftah, président et CEO d’AlienVault. Selon lui, ce rapprochement renforce la capacité de la firme à réaliser sa mission à savoir : « démocratiser la détection des menaces et la réponse aux entreprises de toutes tailles ».

En conséquence, AT&T, qui s’est engagé dans plusieurs projets open source, dit vouloir continuer à investir dans les plateformes USM et communautaire Open Threat Exchange (OTX) d’AlienVault. Tout en renforçant les capacités de calcul et d’analyse des données qu’il fournit aux entreprises, de la périphérie du réseau aux terminaux et autres objets connectés (Edge-to-Edge Intelligence).

AT&T Business prévoit de finaliser le rachat d’AlienVault avant la fin de l’été 2018.

(crédit photo © compte Twitter AlienVault)


Auteur : Ariane Beky
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur