Avec Simply Secure, Google et Dropbox veulent simplifier la cybersécurité

LogicielsOpen SourceSécurité
vulnérabilité, faille sécurité

Pour simplifier l’usage de solutions de sécurité informatique, Google et Dropbox ont lancé une structure Simply Secure pour mettre en avant des services Open Source et faciles à utiliser.

Chiffrement, double authentification, gestion des identités… les dispositifs de sécurité se multiplient pour les utilisateurs. Par contre, la simplicité de paramétrage et d’usage manquent souvent à l’appel avec comme conséquence une utilisation limitée de ces services. Google, Dropbox et Open Technology Fund ont décidé de s’emparer du problème au sein d’une structure ad hoc.

Baptisé Simply Secure, cette entité va donc travailler sur les interactions utilisateurs et le design des solutions de sécurité. Elle sera dirigée par Sara Sinclair Brody et va s’appuyer sur la communauté Open Source pour créer des outils facile à comprendre sans avoir besoin d’avoir des connaissances techniques. La responsable souligne que « Simply Secure est une opportunité pour travailler ensemble à un seul but : rendre les outils de sécurité et de confidentialité plus facile d’utilisation. L’approche de transparence basée sur la communauté est nouvelle et représente une adaptation du modèle Open Source aux interactions du design ».

Une offensive dans l’Open Source

Concrètement, dans les mois qui viennent des développeurs, des designers et des chercheurs de Google, de Dropbox et de la communauté Open Source vont travailler ensemble sur des projets existants comme Open Whisper Systems, The Guardian Project ou Off-the-Record Messaging pour les rendre plus accessibles.

Cette initiative n’est pas sans rappeler celle de Facebook qui a dévoilé la semaine dernière le projet ToDo. L’acronyme signifiant « talk openly, develop openly » a comme objectif de favoriser l’utilisation de logiciels Open Source, mais également de partager les bonnes pratiques en la matière. Il se destine donc à la fois aux entreprises œuvrant déjà en faveur des logiciels libres (et contribuant parfois à des projets), mais également à celles souhaitant le faire. Il n’est pas focalisé sur la sécurité comme le programme Simply Secure, mais on retrouve dans ce projet Google et Dropbox.

crédit photo © Pavel Ignatov – shutterstock

A lire aussi :

Open Source : Chef donne ses recettes pour administrer le Cloud

HP acquiert la pile Cloud Open Source d’Eucalyptus


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur