Le smartphone carré de Blackberry, Passport entre en piste

MobilitéOS mobilesPoste de travail

BlackBerry va présenter son smartphone au design carré et le commercialiser prochainement. L’objectif est de séduire des professionnels.

Le 24 septembre, le nouveau smartphone Passport de BlackBerry fera l’objet d’une présentation simultanée à Londres, Tokyo, et Dubaï. Il sera commercialisé dans la foulée aux Etats-Unis avant de l’être sur d’autres marchés très rapidement (1 à 2 semaines), a déclaré John Chen, le CEO du groupe, au Wall Street Journal.

Une stratégie orientée time-to-market qui n’est pas sans rappeler celle d’Apple. On l’a encore vu avec l’iPhone 6, présenté le 9 septembre et commercialisé dès le 19 du même mois. Un an après l’arrivée de John Chen au poste de CEO, le groupe recentre ses efforts sur le service aux entreprises et met l’accent sur ses points forts comme BlackBerry Messenger, décliné sur toutes les plates-formes mobiles. La société a aussi regroupé tous ses actifs les plus prometteurs au sein de la nouvelle division BlackBerry Technology Solutions, selon nos confrères d’ITespresso.

Avec le Passport, c’est le retour en force du clavier physique, un domaine qui a fait la réputation des téléphones cellulaires BlackBerry pour leur efficacité. Efficacité donc, avec clavier mécanique sensitif et pavé tactile, mais aussi productivité grâce à un écran carré offrant une diagonale de 4,5 pouces et affichant 1440 par 1440 pixels (soit 452 ppp). Le Passport peut ainsi afficher jusqu’à 60 caractères par ligne, se distinguant des plus classiques 40 caractères qu’on retrouve avec les autres smartphones du marché. La lecture de documents devrait s’en trouver facilitée.

Séduire les professionnels

Des arguments qui ont pour tâche de séduire une clientèle professionnelle avant tout. Un secteur dans lequel le groupe canadien a perdu de sa superbe face à la concurrence des terminaux mobiles sous iOS et Android.Afin de reconquérir ce marché, la sécurisation des données est aussi mise en avant, tout comme l’autonomie de l’appareil, annoncée à 36 heures grâce à une batterie de 3450 mAh et la sensibilité cellulaire grâce à une « grosse antenne » signée Paratek, société acquise en 2012 par la firme de Waterloo. Le terminal est par ailleurs compatible avec les réseaux cellulaires 4G LTE.

Pour le reste, la fiche technique du Passport laisse entrevoir un terminal assez classique. Animé par un SoC Snapdragon 800 (MSM8974AA avec processeur à 4 coeurs Krait 400 cadencés jusqu’à 2,2 GHz et GPU Adreno 330), il embarque 3 Go de mémoire vive et 32 Go pour le stockage. Côté photographie, on trouve un capteur principal de 13 mégapixels et un autre en façade de 2 mégapixels. L’appareil est annoncé avec un poids important de 194 grammes pour 9,3 mm d’épaisseur. Le tout évoluera sous BlackBerry OS 10.3.

Le BlackBerry Passport, c’est aussi un ticket d’entrée à 599 dollars hors subvention des opérateurs mobiles, là où les modèles haut de gamme concurrents sont fréquemment commercialisés à partir de 650 ou 700 euros (709 euros pour le premier prix de la gamme iPhone 6).

Le premier smartphone sous BlackBerry 10 du groupe depuis l’arrivée de John Chen aux commandes sera suivi du lancement, en décembre prochain, du lancement du BlackBerry Classic. Ciblant le grand public, il renouera également avec le clavier physique.

A lire aussi :

Une smartwatch chez Blackberry ? A voir…

BlackBerry séduit par la SIM virtuelle de Movirtu


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur