Smartphones : ZTE apporte son soutien officiel à Android

Réseaux

ZTE annonce son adhésion à l’Open Handset Alliance, le consortium chargé du développement d’Android de Google.

L’arrivée du Nexus One, le smartphone Android conçu par Google qui le vend en direct, n’a visiblement pas coupé les ambitions des constructeurs dans le développement de la plate-forme sous Linux. Le chinois ZTE vient ainsi d’annoncer son adhésion à l’Open Handset Alliance , le consortium chargé, sous la houlette de Google, des développement de l’OS mobile Android et qui regroupe aujourd’hui une soixantaine d’industriels.

« Compte tenu de la tendance croissante et de la popularité qui caractérisent Android, nous avons décidé d’investir dans cette plate-forme innovante, et ainsi répondre aux attentes du marché », déclare Lin Qiang, directeur général de l’activité smartphones de ZTE. Le constructeur semble même accélérer ses investissements sur Android tant la plate-forme est « largement supérieure à ce que peuvent actuellement proposer les autres plates-formes mobiles » à ses yeux. ZTE n’en abandonne pas pour autant l’autre système concurrent, Windows Mobile, dont il devrait annoncer de nouveaux terminaux dans les mois qui viennent, probablement en version 7.

En attendant, les efforts portent sur Android. Dès le premier trimestre 2010, de nouveaux smartphone vont enrichir le catalogue de ZTE qui reste pour le moment discret sur sa stratégie et les caractéristiques des produits, au-delà d’un capteur photo 3,2 mégapixels que l’on peut apercevoir sur le schéma (ci-dessous) du futur téléphone. Il faudra probablement attendre le Mobile World Congress 2010 de Barcelone (15-18 février) pour en découvrir les détails.

Android continue donc son sans faillir son opération de séduction. Récemment, de nouveaux constructeurs, dont Sony Ericsson avec le Xperia, ont annoncé l’arrivée de leurs smartphone sous l’environnement mobile de Google en 2010. Pour sa part, le chinois Huawei, également concurrent de ZTE sur les équipements réseaux, a jeté son dévolu sur Android (et Bouygues Telecom) pour introduire son premier smartphone sur le marché français.

Au 3e trimestre 2009, le cabinet Gartner évaluait à 17 % la part de l’iPhone dans le monde, 20% pour les BlackBerry et 39 % pour Nokia (Symbian) qui reste leader malgré une sévère chute par rapport aux 45 % du trimestre précédent. Sorti en octobre, Windows Mobile 6.5 n’entrait pas encore dans le classement de l’analyste. Quant à Android, il affichait un petit 3,5 %. Gageons que le quatrième trimestre aura renforcé cette modeste position.

Schéma d’un futur smartphone Android de ZTE.” />


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur