La SNCF compte étendre le Wi-Fi dans les TER et le RER

Gestion des réseauxMobilitéOperateursRégulationsRéseauxWifi
wi-fi-train-sncf

Guillaume Pépy, patron de la SNCF, confirme le déploiement du Wi-Fi dans les RER et les TER. A nuancer.

Le Wi-Fi s’étend progressivement dans les trains mais on attend l’accélération de la cadence de déploiement, tous réseaux confondus.

Invité mardi sur l’antenne de BFM TV et de RMC, Guillaume Pépy, Président du groupe SNCF, a déclaré que, d’ici 2020, tous les usagers devraient bénéficier du Wi-Fi dans les TER (c’est-à-dire les trains en région), soit un million de personnes concernées par jour.

Mais il existe une condition au préalable soulignée par le patron de la SNCF : “Que tous les opérateurs jouent le jeu en mettant des pylônes” le long des voies ferrées.

C’est un bémol non négligeable : faute de contraintes règlementaires (et malgré les efforts d’aménagement numérique du territoire fournis par le gouvernement), les groupes télécoms ne sont pas liés à la promesse de Guillaume Pépy.

Avec le nouvel an, c’est la période des bonnes résolutions. “La priorité, ce sont les trains de la vie quotidienne [dont les trains TER en province]. En 2018, le RER B et le RER D seront équipés en Wi-Fi.”

Même si l’on peut aisément imaginer que, le plus important pour les passagers, c’est la ponctualité des trains et la diminution des trains supprimés. Mais le fait de disposer du Wi-Fi serait un avantage non négligeable pour démarrer sa journée professionnelle avec son portable connecté sur les genoux.

TGV : des progrès nets depuis un an

Pour le TGV, le déploiement avance depuis un an. L’inauguration du Wi-Fi embarqué et gratuit remonte à décembre 2016 (voir reportage sur ITespresso.fr).

Quatre axes sont désormais couverts : Paris-Lyon, Paris-Lille, Paris-Bordeaux et Paris-Rennes.

“La première demande des voyageurs aujourd’hui, c’est d’être connecté. Ce qui est fait aujourd’hui, c’est qu’on a dépensé 300 millions d’euros pour équiper les lignes à grande vitesse. Environ 80% des TGV en France ont le Wi-Fi. C’est un énorme succès”, assure Guillaume Pépy.

Sur le volet de l’information voyageur, l’application SNCF (9 millions de téléchargements) va s’enrichir progressivement de nouvelles fonctionnalités.

Ainsi, une dimension communautaire “à la Waze” (app de navigation de Google pour la conduite automobile) sera intégrée d’ici fin janvier.

Les contrôleurs, conducteurs, agents d’escales et clients pourront ajouter des informations sur le trafic et les incidents perçus.

“Nous disposerons d’une application plus riche et plus précise”, selon Guillaume Pépy.

La qualité de service fera aussi l’objet d’une notation par les passagers. Une fonction d’appréciation qui va démarrer avec le TGV “inOUI” d’ici la fin du premier trimestre.

Vidéo de promotion SNCF du service Wi-Fi en TGV inOUI (via YouTube) :

 


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur