Sony Mobile sabre sa branche européenne

MobilitéSmartphones
Sony Xperia Z Ultra, étanche et pro

Déficitaire, la branche mobile de Sony va se séparer de 30 % de son personnel. De quoi redresser la barre en vue de l’arrivée d’années difficiles ?

Sony va supprimer 1000 emplois sur son site de Lund, en Suède. Une mauvaise nouvelle pour sa branche Sony Mobile, qui est ici directement concernée (le site de Lund est issu de Sony-Ericsson).

La société compte réduire ses effectifs de 30 % dans le monde mobile, pour atteindre les 5000 salariés. Soit 2100 employés sur le départ. L’objectif est ici de réduire la voilure de Sony Mobile, branche qui affiche une perte colossale : -1,2 milliard de dollars au quatrième trimestre 2014.

Un essai non transformé

Vue de l’Europe, cette décision peut sembler curieuse. Les smartphones Sony sont en effet particulièrement populaires dans notre région, en particulier en France, où la firme japonaise peut compter sur un large public de fidèles, convaincus par la qualité et le design des Xperia.

Toutefois, Sony n’a pas su reproduire ce succès dans d’autres régions du globe, ce qui vaut à sa branche mobile de perdre des milliards. Un phénomène qui devrait s’accentuer si Sony ne corrige pas immédiatement le tir.

Le marché des smartphones est en effet passé en partie dans une phase de renouvellement (atténuée par la démocratisation de la 4G, qui favorise les renouvellements de terminaux mobiles). Certains, comme le patron de Cyanogen, estiment même que les offres low cost devraient tout balayer sur leur chemin. Voir à ce propos notre article « Pour Cyanogen, Samsung va se faire massacrer par la concurrence ».

À lire aussi :
Oliver Terme : « Sony n’a pas besoin d’avoir son propre système d’exploitation »
MWC 2015 : Les Samsung Galaxy S6 et S6 Edge font leur show
Ventes de smartphones 2014 : Android et iOS maîtres du monde

Crédit photo : © Sony Mobile

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur