SSD : la bataille continue chez les constructeurs

Réseaux

Des débits supérieurs à 150 Mo/s semblent être devenus la règle

L’annonce des disques durs Flash d’Intel a relancé la course aux performances, au plus grand bénéfice des consommateurs. Après Samsung, Super Talent propose de nouvelles gammes de SSD (Solid State Drive) de hautes performances. Ils prennent la forme de disques durs Serial Ata 300 Mo/s 2,5 pouces.

Les UltraDrive LE adoptent des puces SLC (Single-Level Cell) pour des débits en lecture et écriture de 230 Mo/s et 170 Mo/s (temps d’accès de 0,1 ms). Ils sont disponibles en diverses capacités : 16 Go (FTD16GX25H), 32 Go (FTD32GX25H), 64 Go (FTD64GX25H) et 128 Go (FTD28GX25H).

Les UltraDrive ME sont un peu moins rapides : 200 Mo/s en lecture et 160 Mo/s en écriture. Toutefois, ils utilisent des composants MLC (Multi-Level Cell), moins coûteux… mais aussi à la durée de vie plus réduite. Ces disques sont disponibles en cinq capacités : 16 Go (FTM16GX25H), 32 Go (FTM32GX25H), 64 Go (FTM64GX25H), 128 Go (FTM28GX25H) et 256 Go (FTM56GX25H).

Ces deux gammes seront disponibles en janvier, à un prix encore non communiqué.

Le constructeur OCZ Technology propose lui aussi une nouvelle famille de disques durs Flash de haut de gamme, les Vertex. Là encore, des puces MLC sont à l’œuvre, avec des débits de 200 Mo/s en lecture pour 160 Mo/s en écriture. La compagnie booste toutefois les performances de ses SSD en y intégrant 64 Mo de mémoire cache (32 Mo pour les modèles de 30 Go et 60 Go).

Les Vertex sont disponibles en 30 Go (OCZSSD2-1VTX30G, 129 dollars soit environ 96 euros HT), 60 Go (OCZSSD2-1VTX60G, 249 dollars soit environ 185 euros HT), 120 Go (OCZSSD2-1VTX120G, 469 dollars soit environ 348 euros HT) et 250 Go (OCZSSD2-1VTX250G, 869 dollars soit environ 645 euros HT).

supertalentssd.jpg


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur