Stockage : quatre banques s’unissent pour réduire les coûts de la réglementation

RégulationsStockage

Les banques d’investissement JPMorgan, Barclays, Goldman Sachs et Crédit Suisse sont sur le point de monter une plate-forme de stockage commune pour leurs données de référence sur les clients. Objectif : lutter contre la hausse des coûts IT qu’entraîne l’inflation réglementaire dans leur secteur d’activité.

Selon le Financial Times, quatre banques d’affaires, JPMorgan, Barclays, Goldman Sachs et Crédit Suisse, ont signé un mémorandum d’accord en vue de bâtir une plate-forme commune de stockage de leurs données client. La gestion de cette infrastructure doit être externalisée à la Depository Trust and Clearing Corporation, un groupe américain spécialisé dans l’automatisation et la gestion des processus pour les marchés financiers.

Mise en commun de données “vitales”

Cet accord vise avant tout à réduire, par la mutualisation, les coûts de mise en conformité avec la réglementation, qui s’est sensiblement durcie depuis la chute de Lehman Brothers en 2008.

Même si le secteur bancaire a des expériences en matière de mutualisation entre concurrents (comme le montre le réseau de communications interbancaires Swift, utilisé par 8 000 établissements), ce projet reste exceptionnel car il s’agira de stocker des données sensibles pour les banques concernés, à savoir des données de référence relatives aux clients (autres banques, brokers, gestionnaires d’actifs, hedge funds…). Des données qualifiées de « vitales » par le Financial Times.


Voir aussi
Silicon.fr en direct sur les smartphones et tablettes
Silicon.fr fait peau neuve sur iOS


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur