Le marché du stockage souffre au début 2014

CloudStockage

Les chiffres présentés par IDC ne sont pas bons pour le marché du stockage. Les revenus chutent de plus de 7% avec une dégringolade des ventes de systèmes haut de gamme.

Si le volume des données ne cesse de croître, les entreprises freinent sur l’achat de systèmes de stockage. Selon IDC, le marché, comprenant à la fois des solutions externes ou sur disque, a généré 7,3 milliards de dollars au premier trimestre 2014, soit un recul de près de 7% par rapport à la même période un an avant. La chute est encore plus brutale, -17%, quand on la compare avec le dernier trimestre 2013. En matière de capacité, les constructeurs ont fourni 9,9 exaoctets au début de l’année soit une progression de 20% par rapport au début 2013.

Le cabinet d’études avance plusieurs raisons à cette dégringolade, mais Eric Sheppard, analyste stockage estime que « l’élément le plus important est la forte baisse (-25%) des dépenses dans les systèmes de stockage haut de gamme ». Parmi les autres tendances, il cite, pêle-mêle, « les incertitudes économiques, l’adoption des technologies d’optimisation du stockage, l’allongement de la durée de vie des systèmes ou la possibilité pour les clients de chercher de manière occasionnelle de la ressource de stockage dans le Cloud ».

Dégringolade des revenus pour IBM et Dell

Dans le détail, les positions ne changent pas sur les systèmes de stockage externe. EMC reste leader sur le marché (29,1% de parts de marché), même si la firme perd quelques points. En second arrive NetApp qui progresse en parts de marché, mais qui voit ses revenus fondre de 2,8% sur un an. La bagarre pour la troisième place n’a pas réussi à départager IBM et HP. On notera que ce dernier progresse, alors que Big Blue voit ses revenus décliner de 22,5% sur un an.

Sur l’activité stockage sur disque, on retrouve toujours EMC en tête, suivi de HP. On notera que Dell – 3ème – dévisse en termes de revenus (-19%), tout comme IBM (-20,5%) qui prend la 5ème place. Au total, ce marché a généré 4,9 milliards de revenus au début 2014, en baisse de 3,9% sur un an.

A lire aussi :

 


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur