Derren Lu (NAS Synology) : « Nous recherchons l’inspiration hors de Taïwan »

Cloud

Rencontre avec Derren Lu, ex-CEO de Synology chargé aujourd’hui du développement du spécialiste des serveurs NAS en France. Il nous parle de stockage, d’innovation et de coud computing.

Derrière son catalogue pléthorique de serveurs NAS (Network Attached Storage), Synology mise sur l’innovation et son système d’exploitation open source pour répondre aux attentes du marché avec des solutions de stockage de données en réseau qui supportent la virtualisation comme le cloud computing.

Mais si le Taïwanais ne se fait pas remarquer que sur son offre NAS, dont les fonctionnalités suivent de très près les tendances du marché, il se distingue également par l’originalité de son management.

Créé en 2000 par deux fondateurs venant de Microsoft, cadres de l’éditeur à Taïwan et aux US qui partageaient la même vision de l’avenir du stockage, Synology a tout misé dès le départ sur son équipe de développement, dont une majorité d’ingénieurs venant de la réputée Taïwan University, section Computer Science and Information Ingeneering. Et c’est dans ses équipes que la société recrute et renouvelle ses patrons.

Directeur du département développement logiciel de Synology de 2004 à 2009, Derren Lu est nommé CEO de Synology en 2010. Il quitte son poste début 2012 pour prendre la tête de la filiale française. Il est remplacé par Vic Hsu, qui avait auparavant succédé à Derren Lu à la tête de la R&D. Entretien.

Silicon.fr : Comment peut-on passer de la direction d’une société comme Synology à une responsabilité commerciale en France ?

Synology - Derren LUDerren Lu : Pour rechercher l’inspiration en dehors de Taïwan… Sur le matériel, nous avons choisi de développer notre propre production en Chine, mais en jouant la carte de la proximité géographique afin de conserver le contrôle. Nous recherchons les meilleurs composants standards, afin de disposer du bon hardware. Mais notre priorité est de développer un excellent software.

Notre solution est un serveur, avec stockage, sécurité, mail, médias, etc. Nous associons plusieurs applications multimédias afin de répondre aux attentes de nos différents utilisateurs. Notre business model est spécifique puisque le logiciel est fourni gratuitement. Quant à la France, l’Europe est notre plus grand marché.

Silicon.fr : Votre approche du logiciel est également innovante.

Derren Lu : Notre solution DiskStation Manager (DSN), fournie gratuitement avec tous nos produits, est open source. Elle bénéficie de l’apport de nos 7900 bêta testeurs qui testent actuellement la prochaine version DSN 4.1. Nous sortons une mise à jour deux fois par an, avec une garantie de support de deux ans, et nous remettons tout à neuf tous les trois ans.

Nous supportons Windows Server et LDAP, avec la possibilité d’être serveur LDAP. Concernant la virtualisation, nous sommes certifiés vSphere et d’ailleurs nos performances sont meilleures sur VMware. Nos serveurs NAS s’intègrent également de façon transparente à Citrix XenServer et Microsoft Hyper-V.

DSN dispose d’un RAID spécifique destiné aux personnes qui ne savent pas ce que c’est afin d’assurer la redondance. Nous supportons le cryptage et le file system open source ext4. Et nos solutions sont scale-out.

Silicon.fr : Vendre le matériel, mais fournir gratuitement le logiciel, c’est quand même étonnant…

Derren Lu : Notre stratégie n’est pas de vendre du stockage, mais de vendre une solution avec plein d’applications et une forte intégration. Et d’être moins chers que les serveurs PC ! Notre principal concurrent, finalement, c’est Windows Server. C’est pourquoi nous fournissons plein de fonctionnalités pour un prix qualifié de raisonnable. Notre protocole est également ouvert afin de permettre la gestion de nos serveurs NAS par d’autres solutions d’administration

Silicon.fr : Vous présentez également vos produits comme une solution de cloud privé.

Derren Lu : Les serveurs NAS Synology sont tout d’abord une alternative aux serveurs de fichiers sur PC que l’on rencontre dans les PME. Concernant le cloud, les utilisateurs demandent à disposer de stockage, avec une gestion centralisée et des données partagées en ligne. Voilà pourquoi nos serveurs NAS DiskStation, qui offrent ces fonctionnalités, permettent de créer un cloud privé. Ils sont même plus sécurisés qu’un cloud privé.

Il manquait cependant la synchronisation des fichiers entre le NAS et les PC. Nous l’apportons aujourd’hui avec notre offre ezCloud Services, qui synchronise sans passer par des redirections de ports, et avec nos services DDNS d’enregistrement d’un nom de domaine gratuit pour accéder à DiskStation avec une adresse URL plutôt qu’une adresse IP.

Silicon.fr : Comment voyez-vous l’avenir du NAS ?

Derren Lu : Nous avons lancé iSCSI en 2010, et cette technologie est devenue une tendance majeure pour les PME et les usages personnels. Aujourd’hui, nous pensons que la tendance est la même avec la mobilité et le cloud. C’est pourquoi, par exemple, nous avons développé dès sa sortie un logiciel pour l’iPhone, et aujourd’hui pour l’iPad et Android.

Le cloud, associé au mobile, nous impose d’exposer le serveur à Internet, sur une base web accessible depuis un terminal mobile. C’est ce que nous proposons aujourd’hui sur certains de nos produits. Conserver la donnée, mais la rendre accessible n’importe quand et n’importe où.

Une gamme étendue de serveurs NAS, de l’individu à la grande entreprise

Plusieurs choses nous ont surprises lors de notre entretien avec Derren Lu, nous en évoquons quelques-unes ci-dessus. L’une d’entre elles a été la découverte de l’offre de serveurs NAS Synology, répartie en deux gammes : personnelle et domestique d’un coté, qui peut parfaitement correspondre aux besoins des entreprises individuelles et des petites structures, jusqu’à des racks permettant de porter la capacité de stockage jusqu’à 32 To ; et une gamme entreprise fort détaillée, avec des architectures serveurs de dernière génération, des solutions de continuité et scale-out (possibilité d’augmenter la capacité à chaud par simple adjonction de nouveaux serveurs automatiquement reconnus par l’OS dédié), avec des capacités qui peuvent être poussées jusqu’à 144 To et des débits supérieurs à 1 Go/s (12 Go/s entre les extensions via câble Sata).

Dernier point, Synology propose une gamme de solutions de surveillance sur IP qui associe serveur sur réseau NAS et enregistrement de vidéosurveillance sur réseau NVR.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur