Tablette TouchPad : HP mise sur Palm WebOS pour s’attaquer à l’iPad

CloudSmartphones

HP a officialisé le lancement de sa tablette sous WebOS, la plate-forme rachetée à Palm. Le constructeur tente ainsi de constituer un nouvel écosystème partagé entre la tablette, ses nouveaux smartphones et, à terme, ses imprimantes.

Le marché des tablettes tactiles, déjà très concurrentiel, accueille un nouveau modèle. De poids. A l’occasion de sa conférence Think Beyond, HP a annoncé (dans la soirée du mercredi 9 février) le lancement officiel de sa première ardoise numérique. Le TouchPad inaugure également la plate-forme WebOS dans l’univers des tablettes. Pour mémoire, WebOS a été développé par Palm pour sa nouvelle génération de smartphones, les Palm Pré et Pixi lancés peu de temps avant le rachat de l’entreprise par HP pour 1,2 milliard de dollars en avril 2010.

Côté configuration matérielle, HP n’a pas fait les choses à moitié. La TouchPad dispose d’un écran 9,7 pouces en 1024×768 pixels (taillé pour la HD 720) dans un cadre de 19 x 24,2 x 1,37 cm. L’ardoise est animée par un puissant processeur Qualcomm double coeur (APQ8060) à 1,2 GHz avec 1 Go de mémoire vive et 16 ou 32 Go de mémoire de stockage interne. Côté interface de communication, la TouchPad est équipée du wifi (802.11b/g/n), du Bluetooth 2.1, d’une prise micro-USB (pour la liaison au PC comme pour la charge), d’une caméra frontale de 1,3 mégapixel et d’une puce A-GPS pour les services de géolocalisation. Seules les versions dotées de la 3G en bénéficieront. Mais dans un premier temps, c’est bien un modèle wifi exclusivement que HP risque de lancer sur le marché l’été prochain. Quant aux tarifs, ils restent à préciser.

La TouchPad supporte l’Adobe Flash

Côté applicatif, la TouchPad embarque la version 3 de WebOS qui, depuis l’origine, s’est distingué par ses capacités multitâches et son ergonomie de navigation très intuitive. Ainsi, les applications ouvertes sont présentées sous forme de piles de « cartes » qui réunissent automatiquement les usages similaires. Une page web et un e-mail associés seront ainsi réunis dans la même pile. Dans l’esprit de HP/Palm, cela évite à priori de se perdre dans les dizaines de boutons liés aux applications propres aux systèmes mobiles concurrents. Enfin, la tablette supporte parfaitement la technologie Adobe Flash à travers le player 10.1 intégré au navigateur.

Les outils de communications sont réunis dans l’offre HP Synergy qui intègre l’e-mail, la messagerie instantanée, les contacts, l’agenda, les vidéos et la visiophonie. Les principaux protocoles de communication sont supportés que ce soit l’EAS pour l’accès aux serveurs Exchange ou les services en ligne de Google mail, Yahoo, le POP3 et l’IMAP. La tablette est livrée avec la suite Quickoffice Connect Mobile pour l’édition de documents bureautiques Microsoft Office. Un agent de support VPN permettra de sécuriser la liaison entre le client HP avec le réseau informatique de l’entreprise. Et, bien sûr, la TouchPad autorise l’impression de document et photos sur la plupart des imprimantes HP, y compris sur les solutions d’impression en ligne ePrint annoncées au printemps 2010.

WebOS pour unifier tablette, téléphone et imprimantes

L’interaction avec l’environnement HP s’élargit également aux smartphones. Le constructeur annonce deux nouveaux modèles, le Pre3 et le Veer, tous les deux sous WebOS 3. Le premier se distingue par son clavier coulissant qui le destinera au marché professionnel. « Le Pre3 est notre premier téléphone conçu pour le monde des entreprises », commente John Rubinstein, responsable de l’unité Palm chez HP. D’autre par, il peut travailler en binôme avec la TouchPad grâce à la technologie maison TouchStone. A savoir qu’une consultation web ou e-mail pourra commencer sur le Pre et se transmettre à la tablette simplement en accolant les deux appareils. Et inversement. Le Veer, pour sa part, se distingue par son format carte de crédit, ce qui en fait l’un des plus petits smartphones du marché.

Après avoir attaqué le marché des tablettes sous Windows 7 avec la Slate 500 , HP semble prêt à jouer sa propre carte WebOS en créant son propre écosystème. A tel point que HP envisage d’introduire le système d’exploitation sur ses portables et netbook. Il n’en reste pas moins que le succès de la démarche passera inévitablement par l’adoption de la plateforme par les développeurs. Un pari difficile à tenir même parmi les plus grands acteurs comme le constate amèrement Nokia aujourd’hui. Il en faudra un peu plus à HP pour concurrencer véritablement l’iPad d’Apple.

HP TouchPad
HP TouchPad sous WebOS 3

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur