Tablettes : Y a-t-il un Galaxy Tab dans l’avion ?

Cloud

Après l’iPad d’Apple, c’est au tour du Galaxy Tab 10.1 de Samsung de prendre son envol. American Airlines va équiper certains de ses appareils en tablettes pour les passagers en première classe.

Alaska Airlines a été la première compagnie aérienne à embarquer des tablettes tactiles à bord de ses avions. C’est au tour d’American Airlines de s’y mettre, cette fois il ne s’agit pas d’iPad mais du Galaxy Tab 10.1 de Samsung. Lesquels ne sont pas destinés aux pilotes mais bien aux passagers, du moins les chanceux qui voyagent en première classe.

Suite à un partenariat conclu entre les deux entreprises, le sud-coréen Samsung va fournir cette année 6.000 Galaxy Tab 10.1 à la compagnie aérienne américaine. Ils vont remplacer les terminaux installés jusqu’à présent en première classe. Pour l’instant seuls quelques appareils seront équipés, c’est le cas notamment des vols intérieurs New York-Los Angeles, New York-San Fransisco, Miami-Los Angeles et Boston-Los Angeles, ainsi que les vols internationaux vers et en provenance de l’Europe et de l’Amérique du Sud.

Samsung apportera des modifications à sa tablette au niveau de l’interface pour les besoins de la compagnie aérienne et ajoutera de la mémoire interne. Le Galaxy Tab 10.1 sous Android 3.1 (Honeycomb), vendue comme l’ardoise la plus fine du marché avec ses 8,6 millimètres d’épaisseur (contre 8,8 pour l’iPad 2), permettra aux passagers de surfer sur Internet en wifi dans les avions équipés.

Une belle opération pour l’image de marque du coréen alors que la guerre entre les constructeurs d’ardoise numérique fait rage.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur