Tech for Good : ce que les patrons de l’IT ont promis à Macron

GouvernanceProjetsRégulations

Emmanuel Macron a réservé une grande partie de son agenda du jour à rencontrer les principaux patrons de l’IT. Certains sont venus avec des engagements pour développer leur activité dans l’Hexagone.

 A l’occasion de leur rendez-vous en tête à tête avec Emmanuel Macron, les big boss de l’IT sont venus avec quelques promesses d’engagement dans l’économie française.

Entre réitération de promesses anciennes et annonces de nouveaux investissements, il est souvent difficile d’y voir clair. Une certitude : si le président français compte bien faire de ce ” Tech for Good” une opération de communication en faveur de “la start-up Nation”, ses invités comptent aussi sur cette exposition médiatique pour faire briller leur entreprise et afficher leur flamme pour le pays du minitel.

Des promesses sur l’emploi

C’est le cas de Satya Nadella, CEO de Microsoft, qui promet le recrutement d’une centaine d’experts du Cloud et de l’IA, les deux piliers de sa stratégie, dans la filiale française pour accompagner ses clients dans les secteurs de la santé, de l’environnement/énergie, des transports, des services financiers et de l’agroalimentaire.

Promesse d’embauche également chez IBM. Ginni Rometty, sa CEO, s’engage sur 1400 postes sur deux ans dans les domaines de la blockchain, de l’IoT et de l’IA.  Pas de quoi gonfler les effectifs de l’activité française pour autant puisque l’accord de rupture conventionnelle collective validé en mars dernier va entrainer 94 départs.

Du côté d’Uber, c’est l’extension du contrat d’assurance pour les chauffeurs, consenti par Uber en 2017, qui sera étendu aux nouveaux entrants. Rappelons que ce contrat est une responsabilité sociale prévue dans  la loi travail (article 60 ). Le texte impose aux plates-formes de mise en relation par voie électronique de prendre en charge, à compter du 1er janvier 2018, la cotisation d’assurance d’accidents du travail qu’auront souscrite les travailleurs indépendants.

Selon le Monde, Intel, dont le patron n’a pas eu droit à une rencontre individuelle,  a annoncé une collaboration avec l’Institut Curie dans l’intelligence artificielle au service de la lutte contre le cancer. Il s’agit d’accélérer les traitements personnalisés et le séquençage du génome.

(crédit photo  ©PHILIPPE SERVENT / PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE © Elysee.fr)

Lire aussi :

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur