Le télétravail au centre du rapport sur les territoires numériques

Régulations

Remis au ministère de l’Égalité des territoires, le rapport visant à réduire la fracture numérique en France inclut 22 propositions et met l’accent sur le télétravail.

De la mobilité à la mutualisation des investissements IT, le rapport Lebreton sur « les territoires numériques de la France de demain » propose un ensemble de pistes en faveur de l’égalité d’accès au numérique.

« Les pistes de réflexion et d’action proposées convergent vers la nécessité de s’approprier les nouvelles technologies […] La création de biens communs qui en résultera – logiciels, services, connaissance, données – offrira l’assurance de mécanismes de solidarité durables, tant au niveau local que global », souligne Claudy Lebreton, présidente du Conseil général des Côtes-d’Armor et de l’Assemblée des départements de France (ADF).

22 propositions pour réduire la fracture numérique

Présentées la semaine dernière à la ministre de l’Égalité des territoires et du Logement, Cécile Duflot, les 22 propositions du rapport Lebreton peuvent être réparties en cinq thématiques :

Le numérique de proximité :

  • Promouvoir à l’échelle locale les pratiques et services numériques ;
  • Encourager le principe de « conventions numériques » au sein des collectivités territoriales ;
  • Densifier le maillage territorial des espaces publics numériques (EPN) ;
  • Développer l’économie de proximité grâce au numérique.

La mutualisation des investissements :

  • Mutualiser l’ingénierie informatique entre les territoires ;
  • Adopter une stratégie interterritoriale mutualisée de stockage et d’archivage de données ;
  • Respecter des critères d’interopérabilité dans le déploiement des compteurs intelligents (smart grids) ;
  • Opter pour des technologies numériques durables ;
  • Créer un statut de « territoire de transition et d’innovation ».

Les solidarités en réseau :

  • Mettre en réseau les initiatives des services, associations et bailleurs sociaux ;
  • Développer la démocratie locale grâce au numérique ;
  • Démocratiser l’e-santé ;
  • Développer une offre de transport multimodale et l’information en temps réel ;
  • Faire des territoires de l’Outre mer des espaces pilotes.

La coopération nationale et européenne :

  • Développer la coopération décentralisée ;
  • Instaurer un pilotage opérationnel de la stratégie nationale de déploiement du numérique ;
  • Mettre en place un Observatoire national des pratiques et mutations liées au numérique ;
  • Développer à partir des territoires un modèle de société numérique pour la France et l’Europe ;
  • Accélérer le déploiement des réseaux mobiles d’accès à très haut débit à Internet .

La formation et le télétravail :

  • Faire de l’enseignement et la formation aux technologies numériques des disciplines fondamentales ;
  • Coordonner l’action numérique des acteurs de la formation grâce à des conventions pluriannuelles ;
  • Développer massivement le télétravail tant dans le secteur public que privé.

Orienter la politique numérique des territoires

Le télétravail est présenté comme un moteur de « la redynamisation économique des territoires ». Le ministère souligne à ce propos qu’une réflexion « sera engagée sur l’évolution des modes d’organisation du travail qu’induit le télétravail, ainsi que sur les infrastructures d’accueil qu’il nécessite ».

Les travaux de Claudy Lebreton, de l’ADF et du Commissariat général à la stratégie et à la prospective (CGSP), serviront d’orientation pour la politique numérique du ministère de l’Égalité des territoires et du Logement.

L’exécutif français ne précise pas, en revanche, quelles ressources pourraient être allouées à sa mise en œuvre.

crédit photo © Kheng Guan Toh – Shutterstock


Voir aussi

Silicon.fr en direct sur les smartphones et tablettes


Auteur : Ariane Beky
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur