Toyota s’initie à l’Apple CarPlay avec sa berline Avalon 2019

Data & StockageMobilitéOS mobilesRéseauxSmartphones
toyota-avalon-2019-carplay

Toyota entre dans l’écosystème des fabricants automobiles séduits par Apple CarPlay. Une première jonction est prévue avec la berline Avalon 2019.

Au salon automobile de Detroit, Toyota a présenté son nouveau modèle de berline Avalon 2019 , qui sera compatible avec  CarPlay d’Apple.

C’est une première pour le constructeur japonais mais sous condition d’intégration des plateformes d’infodivertissement “maison” : Entune 3.0 pour les modèles Toyota et Enform 2.0 pour le haut de gamme Lexus.

Il sera nécessaire de connecter son iPhone via USB pour que l’OS auto d’Apple s’affiche sur la tablette du véhicule de marque Avalon.

Le conducteur pourra ensuite obtenir des itinéraires, passer des appels, échangez des messages, écoutez de la musique via son iPhone connecté au véhicule.

Un brin désuet alors que le wireless est constamment de mise dans la mobilité. Le Bluetooth permet déjà de connecter son terminal mobile aux véhicules récents tandis que certains d’entre eux disposent également de socle pour la recharge sans fil aux standards PMA ou Qi.

Le constructeur japonais prévoit l’intégration de plateforme iOS embarquée de la firme de Cupertino sur d’autres véhicules de ses gammes dans le courant de l’année 2019.

Selon Apple, plus de 200 modèles de véhicules, tous constructeurs confondus, ont adopté CarPlay, qui avait été présenté en mars 2014 (voir article sur ITespresso.fr).

Toyota semble chercher ses marques dans l’effervescence des technologies mises à disposition des automobilistes.  A l’occasion du CES de Las Vegas qui s’est déroulé la semaine dernière,  la firme japonaise a plutôt mis l’accent sur sa nouvelle collaboration avec Amazon autour d’Alexa .

La technologie d’assistance numérique avec commandes vocales développée par le groupe de Jeff Bezos sera intégré dans certaines futures gammes de véhicules de marques Toyota et Lexus. Et ce, dès cette année. Là aussi , il faudra s’adapter aux nouvelles moutures “maison” des systèmes d’infodivertissement.

Bataille pour conquérir l’habitacle via l’information et le divertissement

La bataille est rude pour placer ses systèmes d’infodivertissement dans les véhicules des différents constructeurs. Elle le sera d’autant plus que le marché va croître de manière substantielle avec le développement des véhicules autonomes qui seront synonymes de plus de divertissements et d’informations dans l’habitacle.

Pour l’heure, les constructeurs optent pour différents systèmes logiciels et y ajoutent ensuite le support d’Android Auto (Google), de CarPlay (Apple) ou de CarLife (Baidu). Il s’agit ainsi d’établir une jonction avec les smartphones des conducteurs.

Mais, en l’état actuel, il semble que ce soit BlackBerry qui tire son épingle du jeu avec les systèmes d’infodivertissement des véhicules, avec un taux de pénétration affiché de l’ordre de 60 % (à travers des accords OEM).

La firme basée à Waterloo (Canada) le doit à son OS QNX qui était, rappelons-le, à l’origine de Blackberry 10, l’OS mobile du groupe.

BlackBerry vient d’ailleurs de nouer un partenariat avec Baidu visant à intégrer son système d’exploitation QNX à la plateforme de conduite autonome Apollo exploitée par le puissant groupe Internet chinois. Elle sera étoffée par CarLife et DuerOS (assistant conversationnel basé sur l’intelligence artificielle),

(Crédit photo : système infotainment Entune dans un modèle Avalon XSE 11, compatible CarPlay)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur