Twitter pourrait être rentable en 2010

Cloud

Le site de ‘micro-blogging’ voit l’avenir de manière optimiste. Grâce aux accords passés avec les moteurs de recherche, Twitter pourrait dégager un bénéfice en 2010. Ou pas.

Alors qu’il totalise pas moins de 58 millions de visiteurs uniques (selon ComScore), Twitter serait en passe de devenir rentable. Après plusieurs tours de tables et autres levées de fond, le réseau social pourrait finir par gagner de l’argent.

Valorisé, paraît-il, à hauteur d’un milliard de dollars , le site Twitter pourrait devenir le modèle de réussite du Web 2.0. A en croire le quotidienLa Tribune, les accords signés par le site notamment avec les moteurs de recherche seraient de nature à monétiser et rentabiliser son audience.

Ainsi, les accords passés en octobre dernier avec Google devraient rapporter à Twitter 15 millions de dollars. En outre, le partenariat passé avec Microsoft et son moteur de recherche Bing rapporterait 10 millions de dollars. Il faut dire que le site a réalisé jusqu’à présent plusieurs levées de fond afin d’arriver à l’équilibre.

Déjà, lors d’une conférence à Tel-Aviv, en novembre, Biz Stone, cofondateur du site Twitter, avait dévoilé sa stratégie. Il avait expliqué que le site «commencera à gagner de l’argent l’année prochaine » grâce notamment à l’arrivée de la publicité et de services payants pour les professionnels.

Cette stratégie était prévisible? Car, depuis plusieurs semaines, Twitter a multiplié les partenariats. Par exemple, la semaine dernière, la ‘start-up’ a signé un accord avec Orange pour intégrer ses messages courts dans les services d’agrégation de réseaux sociaux de l’opérateur en Europe.

Si le prix de l’abonnement pour les professionnels n’a pas encore été défini, il s’agit là d’un moyen de venir au moins à l’équilibre. Après une dernière levée de fonds de

100 millions de dollars (67 millions d’euros) de capitaux auprès de cinq investisseurs, Twitter s’oriente vers la rentabilité. Ce premier pas vers la stabilité et la rentabilité des réseaux sociaux reste, pourtant, à confirmer.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur