ERP : Unit4 unifie ses gammes et sa technologie sur People Platform

CloudDSIEditeurs de logicielsERPLogicielsProjets

Après la restructuration financière et de nouvelles têtes en 2014, Unit4 présente l’innovation accélérée dans ses produits. José Duarte, CEO depuis 15 mois, met en avant une marque centrale forte de produits simples à utiliser et à intégrer.

Avec plus de 4000 employés dans 26 pays, l’éditeur d’ERP et suites financières Unit4 a généré 525 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2014. Elle annonce plus de 3000 clients dans plus de 100 pays. Pourtant, la société reste peu connue, donc peu évoquée dans les entreprises…
Lors de notre entretien avec Bertrand Boulet, directeur général de Unit4 France, nous lui demandions pourquoi maintenir deux marques fortes. Question enfin à l’ordre du jour.

Une marque ombrelle pour un marketing plus efficace…

Jose Duarte, CEO
Jose Duarte, CEO d’Unit4

« Proposant plusieurs progiciels de marque différente dans de multiples pays, Unit4 ne bénéficie pas d’impact d’une marque unique. Ainsi, un client international utilisant l’un de nos ERP dans un pays, ne sait pas forcément que nous disposons également d’une offre équivalente dans un autre pays,» affirme José Duarte, CEO de Unit4 depuis janvier 2014 (ex-président des Services chez SAP). «Sous l’ombrelle d’une marque unique Unit4, nous obtiendrons plus de synergie, une meilleure visibilité et un positionnement plus affirmé.»
Dans la logique d’homogénéisation et de rationalisation de ses lignes, Unit4 annonce une centralisation de ses équipes de support et de développement en Espagne (développeurs) et en Pologne (support et développement, avec recrutement).
La société en profite pour annoncer deux prochaines versions : Coda devient Financials 13 et l’ERP Agresso est rebaptisé Business World 5. Premières concrétisations des évolutions vers la dernière plate-forme technologique People Platform.

Une plateforme sur quatre piliers
Une plateforme sur quatre piliers

… et une plateforme d’alignement technologique.

« Certes, l’effet de marque incarne essentiellement une stratégie marketing,» reconnait José Duarte. «Toutefois, notre démarche va bien au-delà et se traduit par une stratégie technologique essentielle : People Platform.»

Articulée autour de quatre concepts fondamentaux, People Platform vise à faire évoluer toutes les applications d’entreprise de l’éditeur vers un socle technologique identique à long ou moyen terme. « Ces évolutions ne constituent pas une rupture de nos produits existants, mais une évolution (presque achevée sur nos offres majeures),» souligne le dirigeant.

Le premier concept est Personal Experience – Objectif: simplifier l’usage et favoriser l’adoption et l’appropriation des solutions, donc la productivité. Évolution ergonomique avec des interfaces revisitées et simplifiées pour l’entreprise numérique, cette dimension consiste à répondre aux attentes des utilisateurs souhaitant disposer en entreprise de solutions aussi agréables et simples à utiliser que les sites Web grand public. Bien entendu, toute application doit être accessible depuis tout terminal fixe ou mobile, y compris via une application native si nécessaire. « Nos offres s’adressant aux secteurs des services et des personnes sont par nature orientée utilisateur et processus [People and Process centric],» martèle José Duarte.

Une stratégie déjà presqu'en place
Une stratégie déjà presqu’en place

Plus d’agilité et de visibilité en milieu progiciel

Le second concept est Business Capabilities avec comme objectif de proposer une intégration et la possibilité d’aligner l’ERP aux besoins réels de l’entreprise. Le propre d’un ERP consiste à pouvoir l’adapter aux processus et non l’inverse. La spécialisation d’Unit4 sur les entreprises de services favorise ce type de paramétrage évolué sans dénaturer le cœur du progiciel, facilitant ainsi sa maintenance. Le progiciel peut alors être personnalisé/ajusté par rôle ou selon les tâches, en fonction des processus, via une approche verticale ou horizontale, etc.

En troisième brique, nous avons le Smart Context qui permet au logiciel d’apporter une vision complète de l’activité et via des processus les plus automatisés possible. Pour y parvenir, la plate-forme doit intégrer les innovations liées aux réseaux sociaux, au mobile, à l’informatique analytique, au Big Data ou encore au machine learning. « Notre approche ‘Self-Driven ERP’ consiste à automatiser un maximum de tâches sans réelle valeur ajoutée,» explique José Duarte. «Le concept propose des modèles automatisant un maximum de choses, alliés à une gestion des exceptions. Elle s’oppose à une conception de type ‘Reactive Driven ERP’ dont on définit les règles au fur et à mesure, avec un grand nombre d’interventions manuelles répétées.»

Enfin dernier élément, Elastic Foundation qui vise à faciliter l’adaptabilité au changement et donc la réactivité. Les structures de données peuvent facilement être remodelées et les fonctions enrichies (fonction Extend). En outre, les relations entre les données et fonctions/modules peuvent également être complétées, y compris dans les reporting et les workflows communs (fonction Extend). Les utilisateurs peuvent ainsi (avec les autorisations adéquates) étendre l’application, même s’ils ne disposent d’aucune connaissance technique.
Au-delà des intégrations de données et d’applications existantes, la plate-forme propose aujourd’hui une intégration via des API documentées et un kit de développement (SDK). Dans le futur, il sera possible de connecter directement des solutions tierces à la plate-forme pour des fonctions analytiques par exemple.

Unit4 présente ses gammes en 3 familles : Business World (Agresso), solution verticlaes (Professional Services, Public Services, Education, real Estate…) et Best-In-Class (Financials, Travel&Expenses, SDonsolidation, Cashflow Planning…). Seuls certains de ces produits ont réellement vocation à intégrer la stratégie Unit4 People Platform. Mais la plupart ont déjà ou presque achevé leur mutation (voir schéma).

Le Cloud répond de plus en plus présent

Au second semestre 2014, Unit4 annonce avoir réalisé 60% de ses ventes sur du SaaS, et affiche un taux de fidélisation de 90% sur le cloud. «Parce que Unit4 a tout conçu avec le même code, il est très simple pour nos clients de choisir un modèle ou un autre, et de passer de l’un à l’autre: cloud privé, public, hébergé ou hybride ; ou encore sur site,» rappelle le CEO. «Et les données peuvent être hébergées précisément où le client le souhaite, y compris chez lui.»
Néanmoins, Unit4 Financials (Coda) n’est pas proposée en mode cloud multitenant, mais uniquement sur site ou en mode hébergé chez un partenaire ou sur Amazon Web Services, avec possibilité de supervision par Unit4. Selon l’éditeur, il n’y aurait pas de demande sur ce type de produit.

A lire aussi :

B. Boulet, Unit4 : « nous sommes une alternative au trio SAP, Oracle et Microsoft »

Informatique de gestion : Itesoft, Cegid et TalentSoft plébiscités

Crédit Photo : Zhu Difeng-Shutterstock

Auteur : José Diz
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur