Vidéo : le H.265 est tout proche de la standardisation

Poste de travail

Le format de compression vidéo H.265 (HEVC) avance dans son processus de validation. Il permettra de réduire la bande passante nécessaire à la diffusion d’une vidéo d’un tiers.

Le format de compression vidéo H.265 devient chaque jour un peu plus une réalité. Construit sur les bases de son prédécesseur, le H.264, il a franchi une nouvelle étape d’approbation. Un processus qui mènera à la création de la recommandation ITU-T H.265 et de la norme ISO/IEC 23008-2.

L’Union Internationale des télécommunications (ITU) rappelle que le format H.264 est aujourd’hui utilisé pour plus de 80% des vidéos diffusées sur la Toile. Son fort taux de compression en fait un candidat idéal pour Internet.

Pour la haute définition

À qualité d’image égale, l’utilisation du H.265 permet de proposer des fichiers en 720p environ 1/3 plus légers (soit une efficacité en progrès de 50% ou plus). Une différence notable, qui permettra de démocratiser encore plus la vidéo HD sur le web, en particulier le format 1080p.

« Ce nouveau codec va considérablement alléger la charge des réseaux mondiaux où, selon certaines estimations, les vidéos comptent pour plus de la moitié de la consommation de bande passante », explique l’ITU-T dans son communiqué.

Dans ce contexte, le HEVC (High Efficiency Video Coding, autre nom du H.265) devrait connaitre un succès immédiat. Reste que la route demeure longue avant son arrivée effective : finalisation du processus de normalisation, intégration dans des puces de décodage, adaptation des logiciels…


Voir aussi
Quiz Silicon.fr – Connaissez-vous les inventeurs hi-tech européens ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur