Mac Mini, iPad Pro et MacBook Air : des nouveautés plein la besace d’Apple

MacMobilitéPoste de travailTablettes

Pour son événement matériel de cette fin d’octobre, Apple a fait le plein de nouveautés avec de nouveaux iPad Pro, MacBook Air et Mac Mini.

Après les nouveaux iPhone en septembre, Apple a dévoilé de nouveaux iPad Pro et Mac (MacBook Air et Mac Mini).

Quasi refonte de l’iPad Pro

Cap sur les iPad Pro de nouvelles générations qui bénéficient des plus grosses nouveautés depuis le lancement du premier modèle.

L’iPad Pro a tout simplement été intégralement repensé par la firme de Cupertino.

S’il reste décliné suivant deux tailles d’écran (11 pouces et 12,9 pouces), il perd le bouton d’accueil. Les rebords ont ainsi été réduits sur les 4 côtés de l’appareil, à l’instar de ce qui a été initié avec l’iPhone X. Place aux gestes pour la navigation, comme pour les iPhone X, XS et XR.

Apple a également fait disparaître la prise jack 3.5 mm pour les casques filaires ainsi que le port lighting, qui laisse place à un port USB-C. Un adaptateur vendu séparément permettra d’utiliser un casque filaire. Ce port USB-C peut également prendre en charge un écran externe défini jusqu’en 5K.

Les deux iPad Pro sont équipés de l’APN TrueDepth qui a fait ses débuts avec l’iPhone X. Le Face ID ne se situe, lui, pas dans une encoche mais au sommet de l’iPad.

Pour ce qui est des performances, les tablettes peuvent compter sur le SoC (System on Chip) A12X Bionic (CPU à 8 coeurs et GPU à 7 coeurs). Les tâches exploitant un seul coeur sont 35 % plus véloces et celles qui ont recours à plusieurs coeurs, 90 %. La mémoire de masse peut atteindre 1 To.

Apple lance aussi un nouveau stylet baptisé Apple Pencil, qui se fixe magnétiquement au bord de l’iPad, ainsi que le clavier Smart Keyboard Folio permettant à la tablette d’être inclinée suivant deux angles.

Mac Mini : un max de nouveautés

Le dernier Mac Mini date de 4 ans, laissant penser qu’Apple avait abandonné cette gamme. Il n’en est rien puisqu’une nouvelle version est proposée.

Décliné suivant différentes versions, avec un CPU Intel Core à 4 ou 6 coeurs, jusqu’à 2 To grâce à un SDD et jusqu’à 64 Go de mémoire vive, il supporte également le gigabit Ethernet (10 Gb/s), dispose de 4 ports Thunderbolt 3, d’un port HDMI 2.0 et de deux ports USB-A.

L’appareil est, à l’instar du nouveau MacBook Air, composé à 100 % d’aluminium recyclé.

L’ordinateur embarque aussi la puce T2 signé Apple. Associée au SSD, elle assure le chiffrement des données à la volée. La puce garantit également que le logiciel chargé durant le démarrage n’a pas été modifié. Elle permet également le transcodage rapide des vidéos encodées en HEVC.

Le retour du MacBook Air

Quelques 6 années après le lancement du MacBook avec écran à haute définition, Apple lance une nouvelle machine dans cette gamme.

Celle-ci est équipée d’un écran de 13,3 pouces et du capteur d’empreinte digital TouchID associé à la puce T2 dans le coin supérieur droit du clavier. La machine est dépourvue du Touch Bar que l’on trouve sur les MacBook Pro haut de gamme.

Quant au trackpad Force Touch, il est 20 % plus grand. Les haut-parleurs sont, eux, 25 % plus puissants que ceux de la génération précédente.

Il dispose de deux ports Thunderbolt 3 et embarque un processeur Intel i5, jusqu’à 16 Go de RAM cadencée à 2133 MHz et jusqu’à 1,5 To de d’espace de stockage dans son boîtier de 2,75 kg. Avec 15,6 mm d’épaisseur, il est 10 % plus mince que le précédent MacBook Air.

Lire aussi :