VMware enterre VeloCloud sur la route des microservices

InfrastructureRéseaux
VMware SD-WAN VeloCloud

Sécurité distribuée, maillage de services… VMware s’adapte à l’évolution des architectures applicatives. Et abandonne en parallèle la marque VeloCloud.

Il va falloir s’y habituer : VeloCloud n’est plus. VMware vient de tirer un trait sur cette marque qu’il avait récupérée il y a trois ans en achetant la start-up éponyme.

Le groupe américain a capitalisé sur cette acquisition pour bâtir son offre SD-WAN. Il en a fait l’une des bases du portefeuille Virtual Cloud Network.

L’approche développée avec ce dernier implique, sur le volet sécurité, une adaptation à la réalité des microservices. L’initiative Project Monterey y contribue. Elle porte une réflexion sur l’usage d’équipements « spécialisés » destinés à libérer les serveurs des tâches secondaires liées à la gestion de l’infrastructure.

Parmi ces équipements, il y a les SmartNIC (cartes d’interface réseau « intelligentes »). Objectif : leur permettre d’exécuter une suite d’outils, dont un firewall stateful, pour un protection « ultradistribuée »… et d’autant plus adaptée aux microservices.

Pour le pare-feu, c’est fait, annonce VMware. Aussi bien au niveau de la couche applicative que de la couche de transport.

En matière de sécurité, il y a aussi du nouveau pour le maillage de services. Avec – pour le moment en phase expérimentale – un modèle de contrôle d’accès contextuel. Une jonction est par ailleurs prévue (d’ici à fin avril 2021) avec l’équilibreur de charge NSX pour automatiser l’attribution de la bande passante aux conteneurs.Attribute-based policy

Illustrations © VMware

Lire aussi :

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur 
Avis d'experts de l'IT