ZTE fait bande à part dans la 5G

MobilitéRéseaux

ZTE voit la future 5G comme un réseau maillé dynamique architecturé autour de technologies et interfaces héritées du satellite.

Alors que les initiatives communes autour de la 5G se font jour entre grands acteurs industriels, au sein des (notamment la Commission européenne), voire entre nations (lire L’Europe et la Corée s’associent autour de la 5G) pour tenter de définir une norme standard, ZTE semble vouloir faire bande à part.

L’équipementier chinois a ainsi présenté sa vision de la prochaine génération de réseau mobile. Une vision principalement construite autour d’une architecture de réseau maillé dynamique (dynamic mesh networking) composé de multiples points d’entrée.

Un réseau maillé dynamique

« ZTE estime que la technologie 5G RAN (réseau d’accès radio) devrait être un réseau maillé dynamique basée sur le transport IP, indique l’entreprise dans son communiqué. Dans les réseaux 5G il pourrait y avoir de nombreux types de station de base, y compris l’UDN (user densification network), MIMO massif (multiple-input multiple-output), des macro traditionnelles, et D2D (device to device, NDLR). Ces différentes stations de base se synchroniseront entre elles horizontalement plus souvent qu’elles ne le font dans les réseaux 4G, et nécessiteront donc un réseau maillé sans fil dynamique et adaptatif. »

Une approche qui passerait l’implémentation massive du SDMA (space-division multiple access), une technologie issue des satellites et qui permet d’utiliser un même jeu de fréquences dans de multiples zones. Ainsi deux zones couvertes habituellement par deux cellules radio pourraient n’en utiliser qu’une en SDMA. Une architecture optimale sur laquelle ZTE déclare travailler depuis 2009 à travers sa technologie SDA (software defined air-interface) et que l’entreprise a mise en pratique en 2013 sur un réseau 4G.

Imposer sa vision de la 5G

« La solution 5G SDA de ZTE permet l’auto-adaptation des interfaces aériennes, de sorte que dans le même réseau, un élément de réseau peut supporter une variété de services, et le SDA peut supporter plusieurs technologies d’accès sans fil pour une adaptation optimale, maximisant l’efficacité des interfaces aériennes », explique Xiang Jiying, directeur des technologies sans fil chez ZTE, et pour qui « les technologies SDA constituent un domaine de recherche stratégique sur la 5G ».

ZTE a bon espoir d’imposer sa vision technologique de la 5G, et rappelle qu’il conduit 30% des recherches propres au futur réseau mobile en tant que membre du groupe de promotion de l’IMT-2020 en Chine et des groupes de travail 5G de l’IEEE. Il restera à vérifier que sa vision est partagée par l’ensemble de l’industrie. Même avec le soutien des trois opérateurs chinois nationaux, ZTE aura probablement du mal à imposer ses technologies 5G à l’échelle mondiale contre vents et marrées. Les processus de normalisation de la 5G ne devraient pas démarrer avant fin 2015 en vue d’un lancement commercial à l’orée 2020.


Voir aussi


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur