Poste de travail

Samsung inviterait Tizen sur le Galaxy S4

rumeur (crédit photo © ostill - shutterstock)
6 2 4 commentaires

Fort de sa position dominante sur le marché des mobiles, Samsung pourrait imposer Tizen, son propre OS, et se séparer de Google. Ou pas.

Sur les 510 millions de smartphones que Samsung s’apprête à vendre en 2013, un certain nombre pourraient l’être sous Tizen, le système d’exploitation ouvert que le géant coréen codéveloppe avec Intel. Encore faut-il, pour imposer une nouvelle plate-forme face à Android et iOS, frapper un grand coup. C’est pourquoi Samsung pourrait s’appuyer sur le Galaxy S4, attendu pour le milieu de l’année 2013, pour lancer son propre OS.

C’est du moins les dernières spéculations qui circulent sur la toile. Spéculations renforcées par l’apparition, notamment sur UnwiredView d’un modèle référencé GT-I9500 estampillé Galaxy SIV (ainsi que sa version LTE GT-I9505). Selon SamMobile, il s’agirait bien d’un modèle développé sous Tizen.

Se séparer de Google

Samsung pourrait-il se séparer brutalement de Google? Difficile à croire tant l’écosystème autour d’Android est aujourd’hui aussi étoffé que sa présence sur le marché. Néanmoins, le constructeur coréen pourrait chercher à prendre ses distances avec la firme de Mountain View dont elle paye, à travers ses procès avec Apple (notamment), les conséquences du modèle d’OS ouvert et quasi gratuit proposé par Google. D’autant que ce dernier pourrait renforcer son offre en propre à travers Motorola. Les rumeurs sur un ‘X phone’ alimenteraient cette éventualité.

Il est à parier que, fort de sa position de numéro 1 sur le marché mobile, Samsung se verrait bien comme le nouvel Apple en proposant ses propres solutions de A à Z. A condition de parvenir à développer son propre écosystème et, notamment, séduire les développeurs. Basé sur Linux, comme Android, Tizen pourrait cependant leur offrir des ouvertures pour faciliter la transition.

Conserver Android

Néanmoins, les spéculations font également état d’un modèle référencé GT-I9400, un Galaxy S4 qui conserverait l’environnement Android. Samsung jouera-t-il sur les deux tableaux ? Probablement, au moins le temps de voir comment réagit le marché. Comme il l’a d’ailleurs fait avec Bada, l’OS qui équipe ses smartphones Wave, à l’avenir incertain. Samsung pourrait profiter du Consumer Electronics Show (CES) de Las Vegas, début janvier, ou plus probablement, du Mobile World Congress (MWC) fin février à Barcelone, pour lever le voile sur sa stratégie.

crédit photo © ostill – shutterstock


Voir aussi
Quiz Silicon.fr – 4 ans d’Android !

  1. Donc selon vous le fait que l’OS soit « ouvert » et gratuit font partie des causes pour lesquelles Samsung est condamné ?

    Je pense que ça mérite des explications fournies, et par ailleurs selon votre logique, il en sera de même avec Tizen qui est lui aussi ouvert et gratuit.

    1. Je me suis mal exprimé. Je sous entendais que derrière Samsung, Apple poursuit indirectement Google et ses technologies sur lesquelles il revendique un certain nombre de brevets. En s’émancipant de Google, Samsung deviendrait maître de l’environnement système de ses produits. Ce qui ne le rendra pas moins « poursuivable » pour autant…

      1. Je ne suis pas tout à fait d’accord : les technologies utilisées par Tizen n’en sont pas moins déjà brevetées…

        Si Tizen n’a pas été l’objet de poursuites, c’est surtout parce qu’il brille par son absence.

        Le jour où Tizen aurait 20% de parts de marché, les brevets autour des communications, pinch to zoom, photos, etc. seraient à nouveau utilisés !!!

        Par ailleurs, le mythe d’utiliser un nouveau OS pour « s’affranchir de Google » est ridicule. Google, malgré le rachat de Motorola Mobility, continue d’utiliser des partenaires constructeurs pour sa gamme Nexus.

        Le dernier exemple en date est le Nexus LG 4 : une réussite technique et un succès commercial total, alors qu’il s’agit évidemment d’une concurrence directe avec les mobiles de Motorola…