AllWinner dévoile un nano-ordinateur animé par une puce octocœur

Composants

AllWinner va lancer son premier processeur d’application octocoeur cette année. Une montée en puissance et en gamme du constructeur chinois symbolisée par la sortie d’un nano-ordinateur, baptisé AllWinner A80 OptimusBoard (similaire au Raspberry Pi) lors du CES 2014.

2014 devrait marquer l’arrivée de plusieurs processeurs d’application dont certains empruntant l’architecture 64 bits. Une salve de nouvelles puces mobiles parmi lesquelles on comptera également des modèles avec processeur octocœur.

Une carte façon Raspberry Pi

AllWinner entend bien profiter du prochain CES de Las Vegas pour promouvoir son SoC A80. Pour l’occasion, le constructeur chinois a développé un nano-ordinateur baptisé AllWinner A80 OptimusBoard.

Il se compose d’une seule carte embarquant le processeur octocœur, un port USB 2.0, un port USB 3.0, un connecteur pour appareil photo numérique, un bus GPIO, un port JTAG (pour le test), une sortie HDMI, un port UART et un connecteur pour l’alimentation.

D’une part, ce nano-ordinateur va permettre au constructeur de faire la promotion de sa nouvelle puce auprès des intégrateurs et des développeurs. D’autre part, AllWinner n’est vraisemblablement pas insensible au succès rencontré par plusieurs cartes de développement animées par des SoC AllWinner. Dans la veine du Raspberry Pi (qui embarque un Broadcom BCM2835), le Gooseberry embarque ainsi un AllWinner A10 (tarif comparable au SoC Broadcom) tout comme le Hackberry ou encore la première déclinaison de la Cubieboard (la Cubieboard2 intégrant un A20).

Le premier processeur octocoeur d’AllWinner

Le processeur du SoC “Ultra Octa Core” A80 est le premier modèle octocoeur du constructeur chinois. Il est agencé suivant deux groupes de quatre cœurs grâce à la technologie big.LITTLE d’ARM. Quatre cœurs à architecture Cortex-A15 assurent le “big” pour les tâches applicatives les plus gourmandes en ressources hardware tandis que quatre cœurs Cortex-A7 constituent la partie “LITTLE”.

Samsung a été le premier à lancer un processeur d’application mobile octocœur avec l’Exynos 5 Octa. L’Exynos 6 Octa devrait prendre la relève avec une annonce programmée le 7 janvier 2014, dans le cadre du CES de Las Vegas. Mediatek est également sur les rangs avec le MT6592 (intégrant un “vrai” octocœur) tandis que LG teste actuellement son SoC Odin.

Avec l’A80, AllWinner désire intégrer les hautes sphères du secteur des processeurs d’applications mobiles, jusqu’alors pré carré de Qualcomm.

Une présence sur tous les fronts

Mais le constructeur n’en oublie pas pour autant les autres segments du marché. Lors du CES, il présentera des tablettes 4G embarquant les A31 et A31s ainsi que des phablettes supportant deux cartes SIM animées par le SoC A23.

Enfin, sur la feuille de route d’AllWinner se trouvent les séries WX destinée aux appareils de type “wearable devices”, A6X (2 cœurs Cortex-A7 et deux cœurs Cortex-A15 agencés suivant big.LITTLE) puis A7X avant l’A9X (Cortex-A53 plus Cortex-A57 agencés suivant big.LITTLE).

La société, basée à Zhuhai dans la province du Guangdong, désire entrer dans le top 20 des plus grands fabricants de semi-conducteurs. Le marché des processeurs d’applications mobiles pourraient bien l’y conduire comme il a hissé Qualcomm au troisième rang mondial en quelques années.


Voir aussi

Silicon.fr étend son site dédié à l’emploi IT
Silicon.fr en direct sur les smartphones et tablettes


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur