Amazon va armer AWS avec les puces d’Annapurna Labs

CloudComposantsDatacentersPoste de travail
ARM Cortex-A12

Le créateur de puces ARM Annapurna Labs pourrait rejoindre Amazon. Les ARM pourraient ainsi s’inviter dans l’infrastructure cloud de la firme.

Amazon vient de confirmer qu’il est entré en négociation avec le concepteur de composants israélien Annapurna Labs, en vue d’un prochain rachat. Le montant de la transaction n’a pas été communiqué, mais certains experts financiers évoquent la somme de 370 millions de dollars.

Cette start-up créée en 2011 est spécialisée dans la conception de composants ARM sur mesure. Elle demeure toutefois très discrète quant à ses activités et réalisations.

Pour le cloud d’Amazon ?

Certaines sources proches de la société indiquent qu’Annapurna Labs œuvrerait du côté des datacenters. Ses offres pourraient donc être employées au sein du cloud d’Amazon, afin d’en améliorer l’efficacité énergétique. Si l’on pense immédiatement à des puces ARM 64 bits pour serveurs, la réalité devrait se montrer plus prosaïque, avec probablement des composants dédiés aux équipements réseau.

Amazon pourrait également profiter de cette opportunité pour créer ses propres SoC ARM adaptés au monde mobile. Des produits qui équiperaient les liseuses, tablettes et smartphones de la firme, permettant ainsi d’en réduire le coût de fabrication, de limiter la dépendance à des acteurs tiers, et de livrer des produits plus originaux. C’est cette stratégie qu’Apple a adoptée il y a quelques années avec ses SoC ARM, issus du rachat de P.A. Semi par la firme en 2008.

À lire aussi :
Quiz Silicon.fr – Connaissez-vous les Amazon Web Services ?
Nvidia présente le plus puissant des composants ARM, le Tegra X1
CES 2015 : Mediatek multiplie les marchés pour ses offres ARM


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur