Apple supprime l’application Wikileaks de l’App Store

Cloud

Apple n’aura supporté que quelques jours une application qui permet de consulter sur l’iPhone les messages diplomatiques américains mis en ligne sur Wikileaks.

Le sort s’acharne sur Wikileaks. Après le rejet du site par son hébergeur américain Amazon suite à la publication au compte gouttes des messages diplomatiques américains émis depuis 1966 puis la décision des réseaux Visa, MasterCard et PayPal (ainsi que Swiss Bank et Bank of America) de couper les ressources financières, puis l’arrestation de son fondateur Julian Assange, c’est au tour d’Apple d’entrer dans la bataille anti-Wikileaks.

La firme de Cupertino vient ainsi de supprimer de l’AppStore une application pour iPhone qui permettait aux mobinautes de consulter les fameux « câbles » américains. Une application commercialisée 1,99 dollar dont 1 dollar était reversé à Wikileaks (60 cents à Apple et le reste au développeur), selon l’auteur Igor Barinov. L’application avait été validée le 17 décembre dernier pour disparaître ce mardi 21 décembre de l’AppStore.

Pressions de la part de l’administration américaine? Refus d’engager toute polémique en laissant entendre que le concepteur de l’iPad soutient l’initiative de Wikileaks? Apple ne s’exprime pas sur les raisons qui ont motivé sa décision. Ce n’est cependant pas la première fois que la firme de Cupertino agit de la sorte. Elle avait déjà retiré de sa boutique un client BitTorrent après l’avoir pourtant validé.

L’application d’Igor Barinov a néanmoins été téléchargée plus de 4000 fois (4434 fois selon l’intéressé). Il sera probable de la retrouver en version autonome pour les iPhone jailbreakés. A noter que l’Android Market propose de son côté quatre applications Wikikeaks dont deux payantes. L’une d’elle, Wikileaks Cables, sert juste d’interface de donation. Si le coeur vous en dit…


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur