Coups de gueule et gesticulations : le meilleur de Steve Ballmer

Régulations

L’ex-dirigeant de Microsoft quitte l’éditeur après 34 ans d’une carrière émaillée d’interventions tonitruantes. Voici une compilation de ses sorties les plus marquantes.

Le bouillonnant ancien patron de Microsoft, Steve Ballmer, vient d’annoncer quitter le conseil d’administration du numéro un du logiciel pour se consacrer à d’autres activités. L’initiative met un terme à 34 années de services chez Microsoft, dont 14 – de janvier 2000 à janvier 2014 – au poste de Chief Executive Officer (CEO), après Bill Gates, mais avant Satya « Cloud » Nadella.

Personnalité connue pour ses emportements, l’homme a exprimé haut et fort sa vision et ses choix stratégiques lors de conférences et entretiens. Protestations, boutades, danses endiablées… Nous vous proposons ci-dessous le meilleur – et le pire – de Steve Ballmer.

L’iPhone d’Apple

On a reproché à Steve Ballmer d’avoir manqué le virage de la mobilité, quand d’autres, Apple en tête, se sont positionnés pour tirer profit d’un marché en croissance. Dans un entretien accordé à USA Today en avril 2007, le CEO d’alors déclarait à ce propos : « Il n’y a aucune chance que l’iPhone obtienne une part de marché significative. Aucune chance. C’est un terminal subventionné de 500 dollars. Ils peuvent faire beaucoup d’argent. Mais si l’on considère les 1,3 milliard de téléphones qui se vendent, je préférerais que nos logiciels équipent 60%, 70% ou 80% d’entre eux, plutôt que d’avoir 2% ou 3% du marché, ce qui pourrait arriver à Apple ».

Microsoft vs. Google

Steve Ballmer n’a pas été plus clairvoyant concernant Google et son système d’exploitation mobile Android. « Vous n’avez pas besoin d’être un informaticien pour utiliser un Windows Phone. Je pense que vous devez l’être pour utiliser un smartphone sous Android », a-t-il affirmé lors d’une intervention à la conférence Web 2.0 d’octobre 2011.

La bataille se jouant également dans le nuage informatique, le dirigeant a ajouté lors de cet événement : « Nous sommes en train de gagner, gagner, gagner, gagner, gagner ! ». Parce que lorsque les gens pensent « Cloud », le premier mot qui leur vient à l’esprit est « Microsoft », a-t-il ajouté, balayant au passage Google, Amazon Web Services et consorts.

Windows et l’après-PC

Dans les systèmes d’exploitation pour PC, l’écrasante domination de Microsoft demeure, ce qui n’empêche pas Steve Ballmer d’égratigner la concurrence. « Nous avons du DRM (management des droits numériques) dans Windows depuis des années. Le format audio le plus couramment utilisé sur iPod est volé », a-t-il asséné dès 2004 dans un entretien accordé à Cnet.

En juin 2010, lors de la conférence D8 de All Things D, un autre Steve – feu Steve Jobs, l’ancien Pdg et mentor d’Apple – a comparé le PC à des camions utilitaires et présenté les tablettes et smartphones comme des voitures adaptées au quotidien. Steve Ballmer a réagi peu de temps après et assuré « les machines sous Windows ne seront pas des camions ».

« Développeurs ! »

Ballmer peut être consensuel. « Microsoft fait des paris audacieux…. mais il est difficile d’inventer quelque chose de nouveau et il est tout aussi difficile d’inventer d’autres nouveautés ». Malgré tout, « je pense que nous avons fait du très bon travail. Nous n’avons pas seulement créé Windows, nous avons conçu Office », a-t-il souligné à l’attention de partenaires réunis à Toronto en juillet 2012. Les partenaires de Microsoft ne sont pas les seuls que l’homme d’affaires américain a voulu convaincre. On le constate dans une présentation bouillante et des vidéos archivées. Dans l’une d’entre elles, un Steve Ballmer en nage harangue la foule et crie « développeurs, développeurs, développeurs ! ». Un best-of de ses « meilleures » prestations figure dans la vidéo ci-dessous (au sein de la rédaction, nous avons un faible pour la publicité démarrant à 1’57).


Lire aussi

Microsoft : dernière réunion au sommet pour Steve Ballmer

Le virage manqué de Microsoft vers les smartphones ? Steve Ballmer « regrette »


Auteur : Ariane Beky
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur