BlackBerry regroupe ses solutions les plus profitables au sein d’une nouvelle division

MobilitéOS mobilesRégulations

La nouvelle business unit BlackBerry Technology Solutions rassemble les offres QNX, Certicom, Project Ion et Paratek, ainsi que les brevets du constructeur canadien.

Rien ne va plus pour BlackBerry. Ses parts de marché dans le monde des smartphones sont ainsi tombées de 2,8 % à seulement 0,5 % en un an (voir « Mobilité : baisse pour Windows Phone et débandade pour BlackBerry »).

Après une année 2013 difficile (« BlackBerry affiche 5,9 milliards de dollars de pertes annuelles »), la société canadienne semble donc rester dans le rouge, même si elle se dit prête à retrouver le chemin de la croissance (« BlackBerry veut tourner la page de la restructuration »).

Reste que des réductions d’effectifs pourraient bien se révéler insuffisantes. BlackBerry a ainsi décidé de créer une nouvelle division regroupant certaines de ses technologies les plus innovantes… et profitables. La firme se prépare-t-elle ainsi à sortir du marché des smartphones ? Voire à vendre par appartements ses activités ?

BlackBerry ‘Profitable’ Solutions

BlackBerry Technology Solutions (BTS) regroupe QNX, un système d’exploitation racheté en 2010 (qui sert de base à BB10), Certicom, qui propose des outils de chiffrement, le projet Ion, une plate-forme dédiée au M2M (machine-to-machine), les technologies d’optimisation des antennes Paratek et les 44.000 brevets de la firme.

Cette business unit est dirigée par Sandeep Chennakeshu, ex-président d’Ericsson Mobile Platforms et ex-CTO de Sony-Ericsson. Un spécialiste du monde de la mobilité et des réseaux qui a par ailleurs 73 brevets à son actif.

A lire aussi :

Ford lâche ses Blackberry pour se convertir à l’iPhone
Blackberry s’offre Secusmart, spécialiste du chiffrement voix/données
Blackberry rassure un peu sur son premier trimestre 2015


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur