Blockchain : les investissements mondiaux attendus en forte croissance

Blockchain
blockchain-desillusion

Les dépenses des entreprises dans la blockchain devraient croître à un rythme soutenu sur la période 2020-2024, prévoit IDC. La banque et l’industrie sont aux avant-postes.

Il n’y a pas que le cloud computing qui résiste à la crise, la blockchain aussi, selon les plus récentes prévisions d’IDC. La société d’études prévoit désormais une hausse de plus de 50% à 4,1 milliards de dollars, dont 1,6 Md$ aux États-Unis, 1 Md$ en Europe de l’Ouest et 457 millions $ en Chine, des dépenses mondiales dans les solutions blockchain en 2020.

« La pandémie [de Covid-19] a révélé les vulnérabilités et les faiblesses des chaînes d’approvisionnement, des services financiers et de bien d’autres industries », a déclaré James Wester, directeur de recherche stratégies blockchain mondiales chez IDC.

Comment remédier aux failles et silos ? Les entreprises « reconnaissent que la blockchain et les technologies de registre distribué (DLT), en améliorant la visibilité et en augmentant l’efficacité à travers les chaînes de valeur, sont des outils adaptés pour résoudre les problèmes existants, mais aussi pour créer de nouveaux marchés et services. »

Ces prochaines années, le rythme de croissance des ventes devrait rester soutenu (+46,4% en moyenne par an) pour atteindre près de 17,9 milliards de dollars à horizon 2024.

Quelles sont les industries qui investissent le plus dans la blockchain ?

Banque et production industrielle

Le secteur de la banque représenterait à lui seul plus d’un quart des investissements liés à la chaîne de blocs ou technologie décentralisée de gestion des transactions.

Les industries de production (discrète et de processus) devraient représenter un autre quart des dépenses mondiales attendues dans la blockchain.

Mais ce sont les services professionnels qui afficheraient la plus forte croissance de leurs investissements (+54% par an) dans ce domaine sur 5 ans, selon IDC.

Quels prestataires captent la valeur ?

Les investissements seraient orientés à 70% vers les services IT et les services aux entreprises. Il s’agit, pour les fournisseurs, de soutenir les déploiements de la technologie et des usages de la chaîne de blocs sur des marchés qui peuvent être très réglementés.

Selon un autre cabinet d’études (Forrester), la bataille pour le leadership entre frameworks DLT (Distributed Ledger Technology) devrait se poursuivre.

(crédit photo © Shutterstock)

Lire aussi :

Avis d'experts de l'IT