Bouygues Telecom veut faire décoller la 4G en France

4GMobilitéRéseaux
Bouygues Telecom 4g olivier roussat

En annonçant couvrir 63% de la population française à partir du 1er octobre, Bouygues Telecom propose le plus large réseau 4G de France. De quoi enfin convaincre les Français de l’intérêt de la technologie ?

En annonçant couvrir 63% de la population en 4G à partir du 1er octobre prochain (bien au-delà des 40% jusqu’à présent annoncés), Bouygues Telecom donne un nouveau tour à la guerre du très haut débit qui se profile entre les trois opérateurs historiques. Alors qu’Orange et SFR visent les 40% de couverture pour la fin de l’année, Bouygues Telecom leur dame le pion haut la main.

crédit photo © Silicon.fr
Olivier Roussat, PDG, Richard Viel, directeur des opérations, Didier Casas, secrétaire général de Bouygues Telecom lors du lancement de la 4G.

Avec le déploiement du LTE, la filiale de Bouygues retourne donc les positions. Pas mal pour un opérateur longtemps vilipendé pour son réseau 3G moins étoffé que celui de ses concurrents. « Dans une semaine, nous apporterons le très haut débit mobile à 40 millions de Français et 70% des entreprises seront couvertes, se félicite Olivier Roussat, PDG de Bouygues Telecom. Les utilisateurs vont pouvoir utiliser la 4G chez eux comme sur leur lieu de travail »

Le réseau 4G le plus dense

L’offre 4G repose essentiellement sur la bande de fréquence du 1800 MHz jusqu’alors dévolue à la 2G dont Bouygues Telecom a obtenu l’autorisation d’exploitation en mars dernier par l’Arcep dans le cadre du refarming des fréquences (qui sera généralisé à partir de 2015 au niveau européen). Ce qui a permis à l’opérateur de déployer rapidement sa 4G (par un « simple » changement de carte et un peu d’ingénierie par stations de base massivement déployées sur le territoire).

Les concurrents, qui n’ont pas demandé le refarming des fréquences, ne manquent pas d’évoquer le moins bon compromis du 1800 MHz (moins puissant que le 2600 et moins porteur que le 800 MHz). Une critique qu’Olivier Roussat balaie d’un revers de la main qui estime que « le 1800 est le meilleur compromis en regard de la densité des antennes ». Une qualité qui restera à vérifier sur le terrain dans tous les cas. Mais il est clair que Bouygues s’impose en matière de densité.

Forfait 16 Go

Rien que sur Paris, l’opérateur allumera 450 sites le 1er octobre, soit autant qu’Orange, et 1250 en Ile-de-France. A l’échelle nationale, Bouygues Telecom a obtenu une autorisation d’exploitation pour 3 353 antennes 1800 MHz contre 2250 sites chez Orange et 1766 chez SFR en 2600 et 800 MHz, selon l’ANFR (Agence nationale des fréquences) au 1er septembre. Un réseau que l’opérateur continuera de densifier en 2014 et 2015, y compris en 2600 et 800 MHz, mais sans préciser le calendrier de déploiement.

Fort de ce réseau, Bouygues Telecom lance donc ses « offres de forfaits plus larges ». Sont notamment proposés les 3, 8 et 16 Go pour moins de 30, 40 et 60 euros, sans engagement et sans mobile. Des tarifs « à vie » pour toute souscription avant le 5 janvier 2014. Au-delà, les clients qui s’abonneront après cette date paieront 10 euros de plus par mois. Un renchérissement qui, selon l’état du marché, pourrait ne pas être appliqué (voir tableau des offres ci-dessous).

1 million de clients iPhone 5 potentiels

Au-delà de cette période promotionnelle, Bouygues Telecom entend séduire ses prospects en proposant un mois d’essai gratuit. Une manœuvre intelligente quand on sait que, « quand on a goûté à la 4G, on ne revient pas en arrière », assure Olivier Roussat. Le million d’utilisateurs d’iPhone 5, compatible 4G sur le 1800 MHz mais pas sur les 2600 et 800 MHz, seront les premiers visés (tout comme les 200 000 clients de Bouygues dotés du smartphone d’Apple).

Les utilisateurs d’Android et Windows Phone seront également servis grâce à « une large gamme de terminaux 4G, pas seulement premium », insiste le PDG qui évoque la méthode de financement du terminal à raison de « quelques euros par mois » indépendante du coût du forfait mise en place en août dernier.

Une couverture 4G la plus large aujourd’hui en France, des forfaits généreux en volumes, accompagnés de services (cloud, service TV, jeux). Olivier Roussat est résolument optimiste sur la stratégie de Bouygues Telecom. « Avec notre offre très haut débit, on pense que la 4G va décoller en France. » Et la guerre des parts de marché se relancer de plus belle.

bouyguestel 4g forfaits

 

 


Voir aussi
Quiz Silicon.fr – Connaissez-vous Bouygues Telecom ?

 

 

 


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur