Bouygues Telecom intègre à son tour le roaming dans son forfait mobile

Réseaux

En réaction à Free, Bouygues Telecom intègre à son tour les appels et l’Internet mobile émis depuis l’Europe et les DOM. De son côté, Orange parle de promesses.

Comme souvent, c’est Bouygues Telecom qui a réagit le premier au nouveau mouvement offensif de Free mobile. En réaction à l’évolution des offres de roaming de la filiale d’Iliad (avec l’intégration de l’Italie dans son forfait pour la dernière annonce en date), Bouygues annonce à son tour l’élargissement de ses services mobiles forfaitaires hors des frontières françaises.

A compter du 24 février 2014, ses forfaits Sensation à partir de 29,99 euros TTC par mois incluront l’itinérance depuis l’Europe et les DOM. A raison de 35 jours par année civile, Bouygues Telecom s’engage à ne pas imposer de surcoûts à ses abonnés qui effectuent, depuis ces destinations, des communications vers la France (Métropole et outre-mer), indique ITespresso.fr. Une période de consommation en tout point comparable à celle de son concurrent mais élargie au territoire européen quand Free se limite à quelques régions.

3 Go de données en roaming

Appels et SMS – entrants et sortants – sont concernés, au même titre que les MMS… et l’Internet mobile avec, petite distinction concurrentielle, 3 Go de données supplémentaires s’ajoutant à l’enveloppe data de base. Ce service sera accessible dans le cadre de l’offre Sensation, avec un ticket d’entrée à 29,99 euros par mois pour un engagement d’un an (36,99 euros avec un mobile). On reste néanmoins loin des moins de 20 euros du forfait 3G de Free.

A noter que Bouygues Telecom avait précédemment réalisé, via sa marque low cost B&You, des efforts sur les tarifs d’itinérance mobile data depuis l’Union européenne, les DOM et les États-Unis.

Les promesses d’Orange

Bouygues Telecom n’est pas le seul à réagir. Du côté d’Orange aussi. Même si, pour l’heure, l’opérateur s’en tient aux promesses. Lors d’une convention des cadres de sa filiale espagnole lundi à Madrid, le Pdg Stéphane Richard a assuré que l’opérateur historique « sera le premier à proposer le trafic inclus dans tous les pays européens où il est présent ». Cité par La Tribune, le dirigeant évoque « des tarifs très attractifs sur la voix […] et surtout sur l’Internet mobile ».

A l’heure actuelle, Orange propose l’option payante Go Europe, qui permet de disposer de 30 minutes d’appels et de 50 SMS pour 5 euros, de 100 Mo de data pour 10 euros ou encore d’une heure d’appels et des SMS illimités pour 12 euros. Des améliorations sont également prévues sur le volet du prépayé, via la « Mobicarte Holiday », qui inclut, au 22 janvier 2014, 2 heures d’appels, 1000 SMS depuis toute l’Europe vers le monde entier et 1 Go d’Internet mobile en France… pour 40 euros.

L’Europe veut casser le roaming

Dans tous les cas, les tarifs du roaming sont appelés à baisser, en Europe du moins où l’Union européenne s’est donnée l’objectif d’abolir, d’ici 2016, la notion d’itinérance. D’ici ça, les tarifs des terminaisons d’appels (ce que les opérateurs se facturent entre eux pour acheminer les communications) ont été encadrés par la Commission.

Le coût maximal en Europe sera ainsi rabaissé à 19 centimes HT au 1er juillet 2014, contre 24 centimes HT actuellement. Même tendance pour les appels reçus, qui seront plafonnés à 6 centimes l’été prochain, contre 9 centimes depuis le 1er juillet 2013. Le rabais se porte surtout sur la data, passée de 0,70 à 0,45 euro le Mo l’année dernière, et qui atteindra, d’ici quelques mois, les 0,20 euro du mégaoctet, toujours hors taxes. De baisses qui devraient, à termes, profiter à l’ensemble des consommateurs européens.


Lire également
Europe : la fin des frais d’itinérance pour 2014 ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur