Europe : la fin des frais d’itinérance pour 2014 ?

OperateursRéseaux
Le marché des télécoms européen

Les commissaires européens ont ouvert la voie à la fin des frais d’itinérance mobile au sein de l’Union européenne. Une des barrières au marché unique des télécoms en Europe.

Une nouvelle barrière au marché européen unifié des télécoms si cher à Neely Kroes vient de tomber. The Telegraph a ainsi rapporté que les commissaires des 27 pays de l’Union avaient voté, la semaine dernière, la fin des frais d’itinérance à compter du 1er juillet 2014.

Concrètement, les utilisateurs qui voyageront en Europe ne se verront plus surfacturer l’usage des services voix, SMS/MMS et data depuis l’étranger. Ces services seront facturés dans les mêmes conditions que leur forfait local. Une aubaine pour les consommateurs qui pourront alors éviter d’acheter une carte SIM locale temporairement pour des questions économiques et conserveront leur numéro de téléphone durant leur voyage.

L’opposition des opérateurs

Le vote des commissaires ne constitue qu’un premier pas vers la mesure. La proposition doit encore être adoptée par le Parlement européen et le Conseil de l’Union. Et devrait, sur son parcours, rencontrer l’opposition des opérateurs.

Avec la fin du roaming ces derniers verront leurs revenus issus des appels depuis l’étranger s’effondrer. En France, la FFT (Fédération Française des Télécoms) voit dans l’unification du marché des télécoms une mesure consumériste avant tout.

Fleur Pellerin, ministre de l’Economie numérique, avait précédemment estimé que « la fin du roaming en Europe serait un coup assez dur porté aux marges des opérateurs ». Alors que les coûts d’itinérance baissent d’année en année (ils tomberont à 0,45 euro le 1er juillet prochain contre 0,70 le Mo et 0,24 euro la minute d’appel émis contre 0,29 aujourd’hui, notamment).

Développer l’économie numérique

De son côté, l’Europe répond que les opérateurs y gagneront sur le long terme en libérant l’usage du terminal, notamment sur la consommation de données avec les connexions Internet, et en multipliant le nombre de clients utilisateurs depuis l’étranger. Particulièrement les professionnels en déplacement. La fin de la fragmentation du marché ouvrirait donc grand la porte au développement de l’économie numérique sur laquelle les opérateurs assureront leur avenir.


Voir aussi

Silicon.fr en direct sur les smartphones et tablettes

Silicon.fr fait peau neuve sur iOS


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur