Cloud : vers une guerre des prix entre acteurs français ?

CloudDSIIAAS

Profitant de la hausse du dollar, qui rend les prestataires américains moins attractifs, les Français Outscale et Cloudwatt lancent une offensive sur les prix du Cloud.

Alors que l’Etat français vient de lancer son premier appel d’offres dans le Cloud public, deux des principaux prestataires français engagent une baisse de leurs tarifs. C’est d’abord Outscale, une société financée par Dassault Systèmes, un des recalés de l’appel d’offres Andromède lancé par l’Etat et qui a abouti au financement des Cloud souverains Numergy et Cloudwatt, qui annonce une réduction de ses tarifs.

Une VM dite t2.micro (avec 1 vCPU et 1 Go de Ram) revient désormais à 1 centime d’euro de l’heure (0,014 $ chez AWS sur la zone Europe). Une configuration avec 1 vCPU, 3,75 Go de Ram et un stockage SSD de 4 Go (m3.medium) est facturée 0,04 euro de l’heure, ou 32,68 euro sur un mois. Une offre agressive si on la compare à celle d’AWS, qui pour une VM similaire facture 0,077 dollar de l’heure. Soit une différence de 42 % au taux de change actuel, défavorables aux acteurs américains. A titre indicatif, signalons que, pour une instance comparable (S+), Numergy affiche un tarif de 0,0481 euro par heure. « Le marché du IaaS, vérifie la loi de Moore et voit ses prix divisés de moitié tous les 18 mois », commente Laurent Seror, président et fondateur d’Outscale.

Promotions chez Cloudwatt

De son côté, Cloudwatt semble plutôt éviter la comparaison directe avec AWS que recherche Outscale (qui reprend les terminologies du leader mondial du Iaas pour désigner ses services). Le Cloud souverain mise plutôt sur une politique de promotions : gratuité des instances au-delà de 650 heures d’usage par mois (soit tout de même l’équivalent de 27 jours), gratuité du trafic sortant jusqu’à 10 To (jusqu’au 24 juillet, 2 To au-delà), instance Tiny Linux (1 vCPU, 0,615 Go de Ram, 20 Go de disque) et stockage (20 Go en mode bloc, 50 Go en mode objet) offerts. Ces deux dernières promotions courent également jusqu’au 24 juillet 2015. Cloudwatt assure par ailleurs que, dans le cadre de sa nouvelle politique tarifaire engagée depuis mars, les prix des instances serveurs Windows ont en moyenne été rabotés de 13 %.

A lire aussi :

Orange confirme la reprise de 100% de CloudWatt
Cloud : AWS solide leader, Azure challenger le plus sérieux
Cloud : essoufflement de la baisse des prix

crédit Photo © romrf-Shutterstock

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur