Cloud public : Salesforce et IBM au coude à coude dans le top 5 mondial

CloudIAASPAAS
cloud-marche-iaas

AWS domine toujours largement le marché mondial du cloud public. Microsoft et Google suivent. Salesforce est au coude à coude avec IBM.

Les revenus mondiaux des services d’infrastructure cloud (IaaS et Paas publics, plus le cloud privé hébergé) ont progressé de 45% en glissement annuel pour franchir les 17 milliards de dollars au troisième trimestre 2018. C’est que ce rapporte Synergy Research.

Dans le cloud public seul, le marché est concentré dans les mains de trois multinationales américaines. AWS (40% du marché à lui seul), Microsoft Azure et Google Cloud en détiennent ensemble 65%. Qu’en est-il dans les quatre régions du monde étudiées ?

AWS domine haut la main

AWS domine dans toutes les régions. La situation change sensiblement pour ses principaux concurrents. Ainsi, Microsoft est 2e au général et dans trois régions du monde (Amérique du Nord, Amérique Latine et Europe, Moyen-Orient, Afrique – EMEA -).

Mais la firme de Redmond est devancée par Alibaba Cloud en Asie-Pacifique (APAC). Une dynamique qui permet à la filiale du groupe chinois de se positionner au 4e rang mondial.

Google est 3e dans trois régions (Amérique du Nord, Amérique Latine et EMEA). En revanche, l’entreprise de Mountain View est devancée par Microsoft dans la région APAC.

À la 5e place du classement mondial, IBM et Salesforce s’affrontent. Salesforce est même 4e aux Amériques, mais 5e dans la région EMEA (IBM est 4e en Europe). La région APAC, en revanche, leur préfère le fournisseur chinois Tencent.

Souveraineté des données

En Chine, le top 5 est constitué de fournisseurs « locaux » uniquement. Aux États-Unis, les grands noms du cloud public dominent également le marché mondial.

La domination des poids lourds mondiaux du cloud public restreint la marge de manoeuvre d’acteurs de taille intermédiaire, européens y compris. Ainsi, la question de la souveraineté des données et de la captation de leur valeur reste posée.

« Il restera des opportunités pour des fournisseurs cloud de plus petite taille », a déclaré John Dinsdale, directeur de recherche chez Synergy Research. Des fournisseurs « capables de desservir des marchés de niche, des pays spécifiques ou des marchés locaux ».

En revanche, « ces entreprises ne peuvent espérer défier les leaders du marché ».

(crédit photo © shutterstock)

Lire aussi :

Auteur : Ariane Beky
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur