Docker s’offre Orchard Laboratories pour orchestrer les conteneurs

DSI

Le phénomène Docker continue son expansion. Pour rappel, Docker a été mis au point par l’équipe à  l’origine du PaaS DotCloud.  Solomon Hykes, le diplômé d’Epitech en 2006 à  l’origine de DotCloud explique que « Docker est un système de packaging qui permet de prendre n’importe quel code source, n’importe quelle application et de l’envelopper,

Le phénomène Docker continue son expansion. Pour rappel, Docker a été mis au point par l’équipe à  l’origine du PaaS DotCloud.  Solomon Hykes, le diplômé d’Epitech en 2006 à  l’origine de DotCloud explique que « Docker est un système de packaging qui permet de prendre n’importe quel code source, n’importe quelle application et de l’envelopper, avec toutes ses dépendances, dans un objet unique, «  self-contained   », que l’on peut déplacer et faire tourner sur n’importe quel serveur, n’importe o๠sur la planète   ».

Ce système Open Source semble faire l’unanimité au sein de la communauté, mais les grands acteurs du web travaillent maintenant à  la gestion de ses conteneurs. Google dispose d’une solution baptisée Kubernetes. Ce dernier permet de déployer des conteneurs sur un lot de machines, d’en surveiller le (bon) fonctionnement et d’assurer leur réplication. Une offre idéale pour administrer des conteneurs Linux sur une infrastructure de type Coud public. Elle a été adoptée par Microsoft, Docker et IBM.

Un outil d’orchestration des conteneurs

Docker (le nouveau nom de Dotcloud) entend bien aussi se renforcer dans la gestion des conteneurs. Pour cela, la start-up vient de réaliser l’acquisition d’Orchard Laboratories. Cette structure basée à  Londres comprend deux développeurs, Ben Firshman et Aanand Prasad, qui ont créé des outils pour gérer les conteneurs. Son offre phare est un ensemble d’outils d’orchestration baptisé Fig, qui facilite la réalisation d’applications complexes à  partir de plusieurs conteneurs.

Le CEO de Docker, Ben Golub, a indiqué à  nos confrères de GigaOM que Fig est et restera Open Source. Cependant, il envisage d’intégrer certains éléments de Fig dans des packages payants. Le dirigeant a souligné que «  le plus grand risque pour nous est de faire tout ouvert, car il y a certaines caractéristiques que les utilisateurs souhaitent que nous leur livrions comme un service hébergé. Il y a une demande pour payer ce type de service   ».

A lire aussi  :

La distribution Linux CoreOS intégrant Docker passe en version bêta

Le champion des conteneurs Linux Docker passe en version stable


Auteur : admin
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur