Dropbox facilite l’échange de lien dans les navigateurs avec Droptalk

DSI

Dropbox poursuit ses emplettes pour enrichir les fonctionnalités de sa solution de stockage cloud et de partage de fichiers. Après Zulip, un service de messagerie instantanée en mode public ou privé pour échanger des informations, et Hackpad, une plateforme de travail collaboratif, c’est au tour de Droptalk d’être absorbé par Dropbox. Le montant de l’opération

Dropbox poursuit ses emplettes pour enrichir les fonctionnalités de sa solution de stockage cloud et de partage de fichiers. Après Zulip, un service de messagerie instantanée en mode public ou privé pour échanger des informations, et Hackpad, une plateforme de travail collaboratif, c’est au tour de Droptalk d’être absorbé par Dropbox.

Le montant de l’opération n’a pas été dévoilé et c’est sur le site de la start-up que l’on a appris la nouvelle. Son objectif est de répondre à  la politique du «  zero mail   », poussée il y a quelques années par Thierry Breton. «  Nous voulons éliminer les frictions inutiles autour de la communication et de la collaboration en tuant le mail professionnel. » Pour cela, la jeune pousse créée par d’anciens ingénieurs de Facebook et Twitter ont imaginé l’intégration d’un outil de partage au sein des navigateurs pour échanger des liens en mode privé sans passer par le mail.   Elle facilite le partage, mais permet également de mettre à  jour les dossiers. Cette solution a été lancée en version beta pour Chrome. Une application pour iOS et Android est également au prévue dans la roadmap de l’éditeur.

DropTalk indique qu’avec le rachat, les inscriptions à  la version beta sont maintenant closes et qu’il faudra attendre quelques semaines avant l’intégration de la technologie dans Dropbox dans d’autres navigateurs. Ce dernier étoffe donc son offre et veut ainsi séduire les entreprises qui sont dans une démarche de réduction des emails échangés. La société dispose d’une aide précieuse des investisseurs qui ont mis 250 millions de dollars sur la table pour accélérer son développement. En attendant l’introduction en bourse qui est prévue avant la fin de l’année.

A lire aussi :


Auteur : admin
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur