Elliott Associates fait une offre à 3 milliards de dollars sur Riverbed

Cloud

Déjà fortement implantés dans le secteur des IT et plus particulièrement celui de l’optimisation des réseaux WAN, les investisseurs d’Elliott Associates entendent faire fructifier les valeurs de ce marché en revalorisant Riverbed via une offre élevée.

Riverbed « occupe une position mission critique dans des milliers de réseaux, possède des clients extrêmement fidèles qui apportent beaucoup de valeur au service et à la maintenance de la société, et a une plateforme disponible et stable qui est capable de délivrer une productivité significative pour générer une augmentation de ses revenus dans son cœur de marché et sur des marchés logiquement proches. »

Ce texte est extrait de la lettre que le fonds d’investissement Elliott Associates a remise aux dirigeants du spécialiste de l’optimisation des réseaux WAN, et qui a été transmise à la SEC (Securities and Exchange Commission), le gendarme de la Bourse américaine. Ce courrier est en réalité l’annonce par le fonds de son intension de réaliser une OPA (amicale ?) au prix de 19 dollars par titre. Ce qui aurait pour effet de valoriser Riverbed à 3,08 milliards de dollars.

Si l’opération n’a pas encore été lancée, Elliott Associates a officiellement confirmé avoir rencontré en fin d’année des exécutifs de Riverbed pour évoquer cette opération, dont le but serait d’augmenter la valeur de l’action.

Un palier à franchir

L’information prend place à la convergence de deux mouvements engagés :

  • Le fonds Elliott Associates tout d’abord est un investisseur reconnu dans le monde des technologies de l’information. Compuware, BMC Software, NetApp et Novell ont figuré à son tableau de chasse. Le fonds s’intéresse de près au marché de l’optimisation des réseaux puisqu’il a précédemment investi dans Blue Coat Systems et Packeteer, le premier ayant ensuite racheté le second, en 2008. Blue Coat et Packeteer sont deux concurrents de Riverbed.
  • Des rumeurs persistantes circulent depuis plusieurs mois sur une possible vente de Riverbed. Des négociations auraient même été engagées avec Goldman Sachs dans ce but. Il est certain que le fabricant, créé en 2002 et que nous avons déjà rencontré à San Francisco (lire « Riverbed au service de la performance des IT »), a atteint aujourd’hui un palier qu’il lui faut franchir. Wall Street a montré ses limites ; l’action est sous évaluée. L’acquisition serait-elle la prochaine option ? La consolidation tarde à venir sur ce secteur, où les quelques acteurs présents, à l’image de Riverbed, ont dépassé le seuil critique qui leur aurait permis d’être acquis à un prix raisonnable. Ou alors ils se nomment Cisco, Juniper, HP, etc.

L’offre d’Elliott Associates pourrait donc représenter une réelle opportunité de sortie pour les fondateurs et actionnaires institutionnels de Riverbed, qui jusqu’à présent ont toujours refusé les offres dont la société a été l’objet. A moins que ses fondateurs ne souhaitent conserver leur relative indépendance, mais en la matière leur féroce engagement semble avoir commencé à s’émousser…

Réévaluer l’action Riverbed

Quant à Elliott Associates, le fonds, qui s’est constitué un intéressant portefeuille de participations et d’investissements dans des entreprises du secteur IT, il pourrait réaliser une belle opération en prenant le contrôle de Riverbed, qui occupe une place enviée dans l’optimisation du WAN, mais surtout affiche des perspectives élevées mais encore peu maitrisées sur le secteur de l’optimisation des services dans le Cloud, évidemment implémenté par les réseaux WAN. Riverbed occupe la première place dans ces domaines, devant Cisco, Blue Coat et Citrix.

L’action Riverbed est connue pour être largement sous évaluée. Son acquisition par Elliott Associates pourrait donc se révéler être une opération rentable pour tout le monde. Et il n’est pas exclu que l’offre génère une contre offensive. Notamment du côté de Cisco, Juniper Networks ou F5 Network. A moins que IBM, HP, Oracle ou, pourquoi pas, Dell ne s’y intéressent…

Crédit image © MasterGraph – shutterstock


Voir aussi

Silicon.fr étend son site dédié à l’emploi IT
Silicon.fr en direct sur les smartphones et tablettes


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur