EMC en mode fusion avec HP, Dell, Cisco ou Oracle ?

CloudStockage

Selon la presse américaine, EMC aurait eu des discussions avec HP, mais aussi Dell pour une possible fusion. Cisco et Oracle pourraient également se positionner sur le sujet.

Au début de l’été dernier, on apprenait que le fonds Eliott Management avait acquis pour 1 milliard de dollars de participation au sein d’EMC. L’objectif pour le nouvel actionnaire de faire pression sur les dirigeants du géant du stockage pour améliorer le cours de l’action (30 dollars aujourd’hui contre 100 dollars il y a près de 10 ans), en demandant notamment la cession de VMware. Une orientation qui met à mal la stratégie de fédération imposée par Joe Tucci, le leader Maximo d’EMC qui normalement devrait se retirer en février 2015.

Or selon le Wall Street Journal, EMC regarde plusieurs options face à cette pression y compris une fusion avec un autre acteur IT. Le quotidien américain explique que des discussions ont eu lieu depuis un an avec HP sur un possible rapprochement. Mais les négociations ont été rompues il y a quelques semaines faute d’avoir trouvé un accord sur les termes de l’opération et devant les risques d’un rejet par les actionnaires. Dans cette configuration, Meg Whitman serait devenue CEO de la co-entreprise et Joe Tucci, Président. Les deux sociétés combineraient une valeur de 130 milliards de dollars.

Dell, Cisco et Oracle en challengers

Autre prétendant, Dell qui aurait eu également des discussions récentes avec EMC. Le Wall Street Journal souligne néanmoins que la différence de taille entre les deux sociétés fait que Dell ne pourrait être intéressé que par certaines activités d’EMC, notamment les solutions de stockage. La firme Texane sort d’une période mouvementée sur le plan capitalistique et a besoin de trouver un autre souffle sur la partie entreprise.

D’autres options sont envisagées par JP Morgan Chase qui conseille EMC. Cisco serait un potentiel repreneur en étant un partenaire de longue date du géant du stockage. L’équipementier réseau dispose d’une co-entreprise, VCE pour développer les VBlock, des systèmes convergents haut de gamme comprenant stockage, réseau et serveur. Enfin dernier candidat potentiel, Oracle. Même avec le départ de Larry Ellison, la firme de Redwood Shores a toujours de l’appétit et a surtout de grandes ambitions dans le Cloud. Interrogé par nos confrères américains, aucun des protagonistes à cette affaire n’a souhaité faire de commentaires.

A lire aussi :

EMC des résultats solides sur fond de pression sur VMware

EMC oriente le stockage vers la flash et le cloud hybride


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur