Recrutements d’informaticiens : une embellie confirmée par l’Apec

DSIRégulations

Selon l’Apec, le nombre d’offres d’emploi à l’attention des cadres en informatique, en France, a augmenté de 2% sur les douze derniers mois. Mais l’évolution par fonction est contrastée.

L’informatique, qui représente 25% de l’ensemble des offres confiées à l’Association pour l’emploi des cadres (Apec), a retrouvé un rythme de croissance annuelle. Sur les douze derniers mois, le nombre d’offres d’emploi à l’attention des informaticiens, en France, a augmenté de 2%.

Si l’évolution varie grandement entre les fonctions IT, la filière n’en demeure pas moins un moteur de l’emploi cadre, les annonces liées aux fonctions informatiques constituant un quart des 650 189 offres confiées à l’Apec entre juillet 2013 et juin 2014. Cela représente 164 798 offres IT, dont 14 569 annonces en juin 2014. Seules les activités commerciales et marketing font encore mieux avec un total de 182 326 offres sur douze mois glissants (+12%).

L’informatique web renoue avec la croissance

Dans les métiers IT, quatre fonctions sur sept sont en croissance sur douze mois glissants : la maîtrise d’ouvrage et fonctionnel (+15% à 18 510 offres), l’informatique de gestion – le plus important pourvoyeur d’offres pour les informaticiens (+11% à 60 992 annonces) –, la direction informatique (+10% à 4 802 offres) et, à nouveau, l’informatique web, les sites et portails (+6% à 26 222 offres).

La fonction informatique industrielle, en revanche, a enregistré la plus forte baisse du secteur sur douze mois glissants (-23% à 16 026 offres). Les annonces centrées sur l’exploitation et la maintenance informatique ont chuté de 10% (8 569 offres). Quant aux offres dédiées aux systèmes, réseaux et données, elles sont en repli de 4% (29 677 offres sur la période). Ces chiffres doivent toujours être considérés avec précaution. Des SSII/ESN et d’autres recruteurs en situation de concurrence peuvent diffuser la même offre par anticipation de marchés, alors qu’un seul poste est à pourvoir.

Une embellie pérenne ?

En début d’année, les réalisations de recrutements dans les activités informatiques ont été stables. Au deuxième trimestre 2014, 91% des entreprises du secteur ont déclaré l’embauche d’au moins un cadre, soit une proportion pratiquement similaire à celle du second trimestre 2013. Pour le trimestre en cours, l’optimisme demeure : 9 organisations sur 10 actives dans la filière envisagent de recruter un informaticien ou davantage.

La forte rotation du personnel (turnover) et la « guerre des talents » que se livrent les entreprises, expliquent ces prévisions à haut niveau. Au deuxième trimestre, 41% des structures ayant recruté des informaticiens ont déclaré des volumes d’embauches en hausse, soit 14 points de plus par rapport à la même période l’an dernier. Cependant, la proportion d’entreprises déclarant des recrutements en baisse a dépassé les 4 sur 10 dans les activités informatiques.

Enfin, malgré un taux de chômage important dans les métiers IT, 71% des recruteurs considèrent toujours qu’il est difficile de trouver des profils IT adaptés aux attentes du marché. Mais le sentiment de tension exprimé est à son plus bas niveau depuis le premier trimestre 2010.


Lire aussi

Pénurie de talents : les informaticiens intègrent le top 10 mondial


Auteur : Ariane Beky
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur