Logiciels Open Source : une adoption soutenue, une gestion réduite

DSILogicielsOpen SourceProjets

Les entreprises utilisent, dans leur grande majorité, des logiciels Open Source pour soutenir leur activité, mais la gestion du risque reste à consolider, d’après Black Duck.

Une nouvelle étude témoigne de la montée en puissance des logiciels Open Source dans le monde des affaires. La grande majorité des entreprises utilisent ces logiciels, mais peu ont adopté une politique formelle pour les gérer, selon l’édition 2015 du sondage sur le futur de l’Open Source dévoilé par le fournisseur spécialisé Black Duck Software et le fonds d’investissement North Bridge.

1 300 professionnels, DSI et dirigeants métiers ont été interrogés. 78% des répondants déclarent s’appuyer sur des logiciels Open Source (OSS) pour soutenir leur activité et 66% disent fournir à leurs clients des logiciels basés sur un socle Open Source. À titre de comparaison, en 2010 seuls 42% des répondants déclaraient utiliser des solutions Open Source. Dans les 2 ou 3 prochaines années, les domaines les plus touchés par l’Open Source devraient être le Cloud computing (pour 39% des répondants), le Big Data (35%), les systèmes d’exploitation (33%) et l’Internet des objets (31%).

Utilisateurs et contributeurs de l’Open Source

Actuellement, 64% des répondants contribuent à des projets Open Source, un taux en hausse de 14 points par rapport à celui de 2014. De plus, 88% des professionnels ayant répondu au sondage prévoient d’augmenter leurs contributions à ce type de projets d’ici 2018. En matière de choix de logiciels, 66% des répondants déclarent considérer l’OSS avant d’autres options. Et 55% estiment que les logiciels Open Source offrent davantage de sécurité que les logiciels propriétaires. Malgré tout, plus de 50% jugent insuffisante la capacité de leur organisation à comprendre les vulnérabilités de sécurité identifiées de composants Open Source.

Le déficit de politique formelle en matière de gestion des usages et contributions est un autre bémol constaté par Black Duck. Ainsi 55% des répondants déclarent que leur organisation n’a pas de politique formelle en matière d’utilisation des logiciels Open source. Moins de la moitié des entreprises concernées (42%) maintient l’inventaire des composants Open Source utilisés et 27% « encadrent » les contributions de leurs employés à des projets Open Source. Enfin, seules 16% des organisations ont mis en place un processus d’approbation automatique du code produit.

Lire aussi :
Microsoft envisage des briques de Windows en Open Source
Open Source : Chef soigne les DevOps avec du déploiement continu
Noyau Linux : le ‘big business’ prend le pas sur les développeurs bénévoles


Auteur : Ariane Beky
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur