Externalisation IT : l’IaaS progresse, le BPO chute en Europe

CloudExternalisationProjets

Dans la région EMEA, l’externalisation informatique « as a service » a résisté au Covid-19 au 1er trimestre 2020. L’infogérance classique a chuté en mars.

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

La valeur des contrats d’externalisation informatique a progressé en Europe de janvier à mars 2020. Mais le Covid-19 a bousculé le marché, selon l’EMEA ISG Index*.

Au premier trimestre 2020, la valeur annuelle combinée des contrats d’externalisation IT a atteint 4,5 milliards d’euros dans la région EMEA (Europe, Moyen-Orient, Afrique).

En glissement annuel, ce chiffre a augmenté de 3,8% par rapport à la même période l’an dernier. Toutefois, ce taux est inférieur de 3 à 5 points par rapport aux attentes initiales.

En l’espace d’un trimestre, par ailleurs, le marché a reculé de 6% par rapport au niveau record atteint au quatrième trimestre 2019, selon ISG. Le Covid-19 et les mesures associées pour endiguer la pandémie ont freiné la demande émanant des entreprises.

La situation varie d’un segment à l’autre, cependant.

Contrats BPO en baisse

La valeur annuelle des contrats de services managés (outsourcing classique ou infogérance) a progressé par rapport à l’année précédente (+6% à 2,7 milliards d’euros).

Ce segment, qui est encore le plus étendu du marché, doit sa dynamique à la forte demande de contrats d’externalisation des activités informatiques (ITO), en hausse de 23% à 2,4 milliards d’euros. En revanche, la valeur annuelle des contrats d’externalisation des processus d’affaires (BPO) a chuté de 51% à 290 millions d’euros.

Globalement 85% des contrats d’infogérance du premier trimestre ont été conclus en janvier et février. L’activité a chuté au début du mois de mars, avec les premières mesures de distanciation sociale prises en Europe pour contrer la diffusion du Covid-19.

Qu’en est-il du segment « as a service » ?

Infra cloud en croissance

L’outsourcing porté par le cloud a résisté, grâce au IaaS.

La valeur annuelle des contrats cloud a progressé de 1% pour atteindre 1,8 milliard d’euros tout de même (soit un nouveau record trimestriel). À elle seule, la valeur annuelle des contrats d’infrastructure en tant que service (IaaS) a augmenté de 7% à 1,4 Md€. En revanche, celle du logiciel en tant que service (SaaS) a baissé de 13%, à 478 millions d’euros.

Il n’empêche, « le cloud gagne en pertinence chaque trimestre. Les clients passant d’opérations sur site (on-premise), axés sur les dépenses d’investissement, à un modèle d’exploitation à la demande », a déclaré Steve Hall, président d’ISG EMEA.

Le recours massif au télétravail devrait amplifier le phénomène.

Pour l’ensemble de l’année 2020, ISG prévoit une croissance à deux chiffres pour les contrats cloud. La société d’analystes s’attend, en revanche, à une baisse de 7% de la valeur annuelle des contrats d’outsourcing classique dans la région EMEA.

*L’EMEA ISG Index évalue les contrats d’externalisation IT d’une valeur annuelle d’au moins 5 millions d’euros chacun.

(crédit photo © Shutterstock)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

Lire aussi :

Avis d'experts de l'IT