Focus sur les business units d’Attachmate : Attachmate, NetIQ, Novell et SUSE

Régulations

Un an après leur création, les quatre business units d’Attachmate se portent bien. Cette nouvelle organisation, mise en place après le rachat de Novell, semble donc fonctionner.

Cela fait maintenant un peu plus d’un an que le rachat de Novell par Attachmate a été entériné. Quatre business units (BU) ont été créées : Attachmate, NetIQ, Novell et SUSE.

Bob Flynn, alors patron des BU Novell et Attachmate, estimait que « la réorganisation du groupe [serait] longue et difficile ». Quand est-il aujourd’hui ? Bilan d’étape avec plusieurs responsables du groupe.

Consolider, regrouper

Bob Flynn, président-directeur général de Novell, nous indique que l’année passée a été essentiellement axée sur la mise en place des quatre structures… ce qui n’a pas empêché à chacune d’afficher une roadmap produits très agressive. « De grosses releases sont arrivées. C’est un message fort pour nos clients, » explique-t-il. Les quatre BU ont ainsi donné le ton : réorganisation ou pas, le travail continue.

« Aujourd’hui, nous disposons de quatre marques connues et bien identifiées. Quatre business unit autonomes, mais qui profitent de leur appartenance à un groupe fort de 3500 à 4000 personnes. Un groupe de grande taille, mais ciblé sur des marchés précis, à haute expertise, » ajoute Nicolas Bonte, responsable Europe du sud de NetIQ.

Concernant la France, toutes les BU sont maintenant regroupées dans les locaux de Novell, à la Défense, avec un effectif total d’une cinquantaine de personnes, réparties équitablement entre les quatre sociétés.

Novell ? Après la renaissance, la mobilité ?

Novell est l’entité la plus connue du groupe. Nous avons pu nous entretenir avec Bob Flynn, président-directeur général de Novell, et François Benhamou, responsable Europe du sud de Novell, sur l’évolution de l’entreprise.

La business unit Novell semble maintenant respirer, depuis qu’elle n’a plus à gérer des gammes de produits disparates. « Les clients historiques de Novell comprennent ce que nous faisons », indique Bob Flynn. Et le pari n’était pas si facile. Novell devait en effet assurer deux tâches critiques de front : s’affirmer en tant que marque et développer ses produits.

Les activités de la société ? Le collaboratif avec des solutions comme GroupWise ou Vibe, le file and print avec Open Enterprise Server et l’endpoint management avec la gamme ZENworks.

La suite en page deux…


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur