Google Chrome 21 joue la carte du multimédia et du jeu

Poste de travailSécurité

Le navigateur web Google Chrome 21 est de sortie. Il apporte un support du WebRTC et des manettes de jeux, ainsi que diverses corrections de failles, dont une critique détectée sous Linux.

Une nouvelle version stable du navigateur web Google Chrome vient d’être mise en ligne. Chrome 21 est accessible en moutures Windows (21.0.1180.60), OS X (21.0.1180.57), Linux (21.0.1180.57) et en tant qu’extension pour Internet Explorer (21.0.1180.60).

Au menu, le support du WebRTC, qui permet de capturer audio et vidéo qui seront transmis sur le réseau. L’application pratique la plus commune de cette technologie reste la mise au point d’outils web de communication en temps réel. Un client SIP est ainsi d’ores et déjà disponible sur la Toile.

Mais les usages du WebRTC peuvent être bien plus funs. En témoigne ce xylophone virtuel, contrôlé par les mouvements de l’internaute, ou cette expérimentation, qui prend votre photo, vectorise les contours de votre visage, lesquels sont esquissés par un robot, le résultat vous étant transmis une fois l’opération effectuée. Magique.

Et plus encore…

Comme évoqué précédemment, Chrome 21 est optimisé pour l’écran haute-définition du MacBook Pro Retina. Dans le secteur vidéoludique, le butineur supporte les manettes de jeux et peut privatiser le pointeur de la souris, y compris lorsqu’il ne fonctionne pas en plein écran.

Enfin, le navigateur de Google propose de multiples correctifs de sécurité. 26 au total, dont – une fois n’est pas coutume – une faille classée critique.

Cette dernière pourrait permettre à un pirate de passer outre le bac à sable intégré à l’application pour prendre le contrôle de la machine de l’internaute à distance. Elle ne concerne toutefois que Linux, un OS naturellement bien défendu contre ce type de risques. La mise à jour de l’application reste en tout état de cause vivement recommandée.

2000 dollars ont été versés aux personnes ayant trouvé ces différentes failles. C’est peu, mais il est à noter que la Google Security Team est à l’origine de la plupart de ces découvertes.

Crédit photo : © Google


Voir aussi
Quiz Silicon.fr – Êtes-vous un expert du navigateur web Firefox ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur