Google renonce à commercialiser le Nexus One… en ligne

Réseaux

Face aux ventes décevantes du Nexus One, exclusivement proposé en ligne, Google élargit sa disponibilité en ouvrant sa distribution par les opérateurs.

« Bien que l’adoption globale de la plateforme Android a dépassé nos attentes, ce n’est pas le cas de la boutique en ligne. » Moins de six mois après le lancement, exclusivement en ligne donc, du Nexus One, Google a annoncé, le 14 mai, renoncer à poursuivre la commercialisation sur le web de son premier smartphone. « Cela reste un canal de niche pour les utilisateurs précurseurs, mais il est clair que de nombreux clients préfèrent manipuler avant d’acheter un téléphone, et ils veulent aussi bénéficier d’un large éventail de services », justifie l’entreprise de Mountain View sur son blog.

Il est vrai que les ventes en ligne du smartphone fabriqué par HTC ne sont probablement pas à la hauteur de ce que pouvait en espérer Google. Selon le cabinet d’analyse Flurry, il s’est vendu 135 000 Nexus One en 74 jours (mi-mars). A comparer au million d’iPhone ou au 1,05 million de Motorola Droid (sous Android) distribués sur la même période.

En conséquence, Google adapte sa stratégie car il n’est évidemment pas question d’abandonner la distribution de ce smartphone haut de gamme, véritable vitrine technologie de la plate-forme Android et qui se positionne frontalement face à l’iPhone d’Apple. L’entreprise dirigée par Eric Schmidt s’engage donc à ouvrir la distribution du Nexus One aux opérateurs. Lesquels pourront donc le commercialiser avec les précieux forfaits Internet comme c’est le cas avec la plupart des smartphones des autres marques.

Ce qui ne changera pas grand-chose pour nous, Européens, puisque Google avait annoncé, fin avril, son intention de distribuer son terminal en partenariat avec Vodafone en Angleterre, Allemagne, Italie, Espagne Pays-Bas et, bien sûr, très prochainement en France par l’intermédiaire de SFR. Un modèle que Google va donc désormais appliquer dans le reste du monde, y compris localement avec Verizon Wireless et Sprint.

Une fois la disponibilité du Nexus One élargie, Google arrêtera la commercialisation du téléphone et transformera sa boutique en ligne en vitrine dédiée à l’ensemble des smartphones motorisés par Android. Car si le Nexus One se vend mal (notamment en raison de son mode de distribution exclusivement à distance), l’adoption d’Android paraît sans limite. Récemment, le système d’exploitation pour mobiles de Google a dépassé l’iPhone aux Etats-Unis, se positionnant à la deuxième place des OS mobiles derrières RIM et ses BlackBerry.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur