Gwen Rabier : « Mobility for Business est le rendez-vous de la mobilité pro »

MobilitéRéseaux
Gwen Rabier - Mobility for business 2012

Visiteurs et nombre d’exposants en hausse, le directeur de Mobility for Business se dit satisfait de la seconde édition du salon.

« C’est une meilleure année que la précédente. » Gwen Rabier est clairement satisfait de la deuxième édition du salon Mobility for Business qui s’est tenue au Cnit de la Défense-Paris les 10 et 11 octobre.

Une satisfaction que se traduit avant tout par une augmentation de la fréquentation (entre 2500 et 2800 visiteurs selon les premières estimations contre 2200 en 2011) et le nombre d’exposants (90, +15 %). « En ces temps de crise, c’est un signe fort », se réjouit le directeur de l’évènement.

Mobility for Business 2012 conférence Orange Business Pascal Ancian
Salle comble pour les keynotes de Mobility for Business (ici celle de Andreas Sjöström, responsable Mondial de l’offre stratégique Mobilité chez Sogeti).

Un niveau très qualifié

L’édition 2012 a également confirmé le niveau très qualifié du salon. « J’ai de très bons retours des exposants et 25 ont déjà reconduit leur présence pour 2013. C’est encourageant. »

Une qualification qui se reflète notamment dans la nature des conférences « dont une en anglais [celle d’Andreas SJOSTROM, responsable mondial de la mobilité chez Sogeti, NDLR]. La salle était pleine. ». Pour Gwen Rabier, Mobility for Business « est le rendez-vous de la mobilité pro ».

L’initiateur de l’évènement est néanmoins conscient de la jeunesse du salon et de sa taille réduite. Notamment face au concurrent IP Convergence programmé fin octobre.

Mais pour Gwen Rabier, qui s’est occupé de son développement les trois premières années, les deux évènements ne répondent pas aux mêmes besoins. Alors qu’IP Convergence aborde les télécoms dans son ensemble, « Mobility for Business se concentre sur le spectre de la mobilité. Les visiteurs viennent y faire leur marché et confirmer l’ensemble de leur projet. Mais aussi entre les exposants eux-mêmes. »

Il faut voir Mobility for Business comme un salon de niche qui répond à des besoins précis.

Préserver le côté pro et l’aspect convivial

Une niche qui va s’agrandir. « Mobility for Business va grossir, indéniablement, mais on veut préserver le côté pro et l’aspect convivial, notamment en limitant la taille des stands pour garantir le retour sur investissement pour l’exposant. »

En 2013, toujours au Cnit, Mobility for Business accueillera une conférence supplémentaire et de nouveaux exposants, constructeurs comme opérateurs. Si cette année seul Orange avait son stand, « SFR et Bouygues Telecom sont en discussion ». Quant aux tendances des usages, elles devraient porter sur le paiement mobile et les problématiques de front office. Parmi d’autres.


Voir aussi
Quiz Silicon.fr – Incollable sur les grands noms du monde IT ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur