IBM se paie Platform Computing, expert du traitement distribué

Réseaux

Le canadien Platform Computing a 20 ans d’expérience dans les traitements en grappes (cluster) et le ‘grid computing’. Une pépite pour IBM?

Platform Computing est un éditeur de logiciels né en 1992 à Toronto (Canada) autour du développement d’un outil de suivi des traitements en ‘batch’ ou ‘job scheduling’, appelé LSF pour Load Sharing Facility.
Entre 1993 et 1997, ses ventes ont grimpé de 300.000 à 12 millions de dollars, puis 50 M$ en 2003. Aujourd’hui son chiffre d’affaires pourrait avoisiner les 100 M$.
L’ éditeur revendique 2.000 clients dans le monde dont Daimler Chrysler, la NASA, Deutsche Bank…

En 2007 et 2008, la société avait fait l’acquisition du norvégien Scali Manage, spécialiste de la distribution des traitements sur des grappes de serveurs (clusters), et développeur d’une interface devenue un standard du marché: MPI, Message Passing Interface.  Et en 2009, la firme a fait l’acquisition de l’interface HP-MPI de Hewlett-Packard.
A partir de juin 2009, Platform Computing s’est positionné sur le ‘cloud computing’, avec ‘Platform ISF‘, une solution permettant d’installer et d’administrer des ‘clouds’ privés, en supervisant les ressources virtualisées ou non, quels que soient les environnements systèmes.

Dans le domaine de l’Open Source, cet éditeur a rejoint, en 2011, le programme Hadoop pour contribuer en particulier à améliorer son système de gestion de fichiers distribués. Il s’est également impliqué dans la plateforme FT1 (File transfert agent) destinés aux clusters de serveurs HPC (calculateurs scientifiques  et techniques à haute performances).

La firme est membre des forums Green Grid et Open Grid Forum.
Platform Computing étant une société “privée”, le prix de la transaction n’est pas communiqué.
Ses 500 salariés sont appelés à rejoindre la division STG d’IBM (Systems and Technology Group). Ce pourrait être l’opportunité pour Big Blue de s’ouvrir un peu plus aux clusters hybrides (cf. notre article sur le positionnement de Microsoft et Novell: ‘Windows et Linux cohabiteront dans les clusters hybrides‘)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur